Passer au contenu principal

Macron appelle à une «majorité de changement»

À l'approche des législatives, le nouveau président français a assuré ne vouloir céder ni «la peur» ni «à la division».

Les électeurs de Marine le Pen «ont exprimé une colère, un désarroi, parfois des convictions. Je les respecte», a assuré Emmanuel Macron. (Dimanche 7 mai 2017)
Les électeurs de Marine le Pen «ont exprimé une colère, un désarroi, parfois des convictions. Je les respecte», a assuré Emmanuel Macron. (Dimanche 7 mai 2017)
AFP

Le président élu français Emmanuel Macron a appelé dimanche à «une majorité de changement» lors des prochaines législatives de juin, en promettant de ne céder en «rien à la peur» ni «à la division». Plus jeune président de l'Histoire de France, Emmanuel Macron, 39 ans, a demandé à ses partisans de se mobiliser pour les élections législatives prévues le 11 et 18 juin.

«Cette majorité de changement c'est ce à quoi le pays aspire et c'est ce qu'il mérite», a lancé Emmanuel Macron. «Cette majorité de changement, c'est cela que j'attends de vous dans six semaines», a-t-il insisté lors d'un discours devant des milliers de partisans réunis devant le musée du Louvre à Paris pour célébrer sa victoire face à la candidate de l'extrême droite Marine Le Pen.

«L'Europe et le monde attendent que nous défendions l'esprit des Lumières», a aussi déclaré Emmanuel Macron. «Nous ne cèderons rien à la peur, nous ne cèderons rien à la division», a-t-il dit.

«Pas un blanc-seing»

Après avoir traversé la cour du musée du Louvre, seul, le visage grave, il était monté sur scène au son de «L'Ode à la joie» de Beethoven, l'hymne européen, accueilli par des applaudissements nourris d'une foule agitant des drapeaux français.

«Merci, merci, merci !», «ce soir vous l'avez emporté, la France l'a emporté», a fait valoir le président élu. «Merci à ceux qui ont voté pour moi sans avoir nos idées, je sais qu'il ne s'agit pas d'un blanc-seing», a-t-il ajouté, en promettant qu'il ferait tout pour que les Français «n'aient plus aucune raison pour voter pour les extrêmes».

Sous les ovations de la foule, son épouse Brigitte, émue aux larmes, l'a rejoint à la tribune. La future première dame, qui ne dispose d'aucun statut spécifique dans les institutions françaises, était élégamment vêtue d'un manteau à col droit et broderies argentées, sur un haut assorti.

Emmanuel Macron a été élu avec 65,5% à 66,1% des voix face à la candidate anti-immigration anti-euro Marine Le Pen (33,9% à 34,5%), selon des estimations des principaux instituts de sondages en France.

EM! crédité de 26%

Le mouvement En Marche! d'Emmanuel Macron arrive en tête des intentions de vote pour le premier tour des élections législatives de juin, selon un sondage Harris Interactive pour M6. Il est crédité de 26% des voix. Un candidat soutenu par Les Républicains-UDI obtiendrait lui 22% des voix, tout comme un candidat soutenu par le Front national, devant celui de La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon (13%) et du Parti socialiste (8%).

Selon un autre sondage publié dimanche et réalisé par Kantar Sofres-Onepoint pour LCI, RTL et Le Figaro les 4 et 5 mai, le mouvement d'Emmanuel Macron remporterait 24% des voix, contre 22% et 21% pour Les Républicains-UDI et le Front national. La France insoumise est elle créditée de 15% des intentions de vote.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.