Boris Johnson compare Jeremy Corbyn à Staline

Grande-BretagneLe premier ministre britannique a lancé sa campagne pour les législatives du 12 décembre. Il s'en est pris au chef de l'opposition travailliste.

Boris Johnson et Jeremy Corbyn, les ennemis jurés britanniques.

Boris Johnson et Jeremy Corbyn, les ennemis jurés britanniques. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le premier ministre britannique Boris Johnson a comparé le chef de l'opposition travailliste Jeremy Corbyn au dictateur Joseph Staline dans une tribune consacrée au lancement de sa campagne pour les élections législatives publiée mercredi dans le «Telegraph».

Au premier jour de la campagne officielle pour le scrutin du 12 décembre, le chef des conservateurs a accusé Jeremy Corbyn de détester «si viscéralement le profit qu'il va détruire les bases même de la prospérité de notre pays».

Les travaillistes «prétendent que leur haine n'est dirigée que contre certains milliardaires, qu'ils pointent du doigt avec un plaisir revanchard qu'on n'avait plus vu depuis que Staline a persécuté les koulaks», a ajouté Boris Johnson, en référence aux paysans aisés décimés sous le régime stalinien.

Dans sa tribune, Boris Johnson oppose sa volonté «d'encourager les dizaines de milliers d'entreprises britanniques, qu'elles soient grandes ou petites» à celle du Parti travailliste, d'«assommer tout le monde sous les impôts».

Le programme de Jeremy Corbyn est l'un des plus à gauche qu'ait connu le Royaume-Uni ces dernières années. Y figurent notamment la renationalisation de nombreuses entreprises, une hausse du salaire minimal et l'abaissement de la durée moyenne du travail hebdomadaire à 32 heures, mesures qui doivent être financées par une hausse des impôts sur les plus riches.

Les travaillistes vont «freiner les affaires, freiner les investissements et, pire que tout, freiner le Brexit», a accusé Boris Johnson. Le leader travailliste a immédiatement répliqué sur son compte Twitter: «Les absurdités que peuvent sortir les ultrariches pour éviter de payer un peu plus d'impôts...» (afp/nxp)

Créé: 06.11.2019, 10h08

Galerie photo

Brexit: le Royaume-Uni va bel et bien divorcer de l'UE

Brexit: le Royaume-Uni va bel et bien divorcer de l'UE Le Royaume-Uni et l'Union européenne ont trouvé un accord réglant les modalités de leur divorce, ce 17 octobre 2019.

Articles en relation

Ingérences russes dans la campagne sur le Brexit?

Royaume-Uni Un rapport sur la possible implication de Moscou dans la campagne de 2016 enflamme les débats à l'approche des législatives britanniques. Plus...

Johnson et Corbyn s'écharpent sur le Brexit

Royaume-Uni À un peu plus d'un mois des législatives, le premier ministre britannique et le leader de l'opposition tentent chacun de convaincre les électeurs. Plus...

L'europhobe Farage met Boris Johnson au défi

Elections Alors que Boris Johnson refuse une alliance avec le Parti du Brexit, Nigel Farage menace de présenter des candidats aux prochaines législatives. Plus...

Brexit différé: Boris Johnson présente ses excuses

Royaume Uni Le premier ministre britannique regrette profondément ne pas avoir été capable de divorcer avec l'UE à la date prévue. Plus...

Ex-jour J du Brexit: Johnson accuse Corbyn

Grande-Bretagne Le Premier ministre britannique a rejeté la faute sur le chef de l'opposition travailliste s'il n'a pas pu sortir le Royaume-Uni de l'UE comme prévu. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 16 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...