Le bras droit de Macron soupçonné par la justice

FranceAlexis Kohler est soupçonné de conflit d'intérêts entre ses postes dans la fonction publique et ses liens familiaux avec l'armateur MSC.

Alexis Kohler, à l'Elysée.

Alexis Kohler, à l'Elysée. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le bras droit du président français Emmanuel Macron, Alexis Kohler, est de nouveau visé par une plainte. Il est soupçonné de conflit d'intérêts entre ses postes dans la fonction publique et ses liens familiaux avec l'armateur italo-suisse MSC.

L'association anticorruption Anticor a adressé une troisième plainte au parquet national financier (PNF), qui enquête depuis un an sur des soupçons de conflit d'intérêts visant M. Kohler, secrétaire général de l'Elysée. «La confiance en Alexis Kohler de la part du président de la République est totale», a réagi le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, à l'issue du Conseil des ministres.

Anticor accuse M. Kohler de «faux et usage de faux» et d'«omission substantielle de ses intérêts», selon la plainte rédigée le 18 mars. L'association lui reproche d'avoir dissimulé dans différentes déclarations sur l'honneur ses liens familiaux avec l'armateur et le fait d'avoir été impliqué, comme fonctionnaire, dans des décisions concernant MSC, dirigé par des cousins de sa mère, la famille Aponte.

Liens familiaux jamais mentionnés

Deux de ces déclarations avaient été adressées en 2014 et 2016 à la commission de déontologie de la fonction publique, lorsque le haut fonctionnaire avait souhaité travailler pour l'armateur. Après un refus en 2014, la commission avait finalement rendu un avis favorable deux ans plus tard.

M. Kohler, qui venait de quitter le Ministère de l'Economie dans la foulée d'Emmanuel Macron, était alors devenu directeur financier de la filiale croisières du groupe MSC. Il avait quitté ces nouvelles fonctions au bout de quelques mois pour rejoindre l'Elysée à l'élection de M. Macron en mai 2017. Lors de ces processus, les liens familiaux de M. Kohler avec l'armateur n'avaient jamais été mentionnés.

En mai 2018, le parquet national financier a ouvert une enquête sur cette affaire après des premières révélations du journal en ligne Mediapart.

«Prise illégale d'intérêt»

Dans la foulée, Anticor avait déposé une première plainte contre le bras droit du président, en qualifiant les faits de «prise illégale d'intérêt», «trafic d'influence» et «corruption passive», puis une seconde en août après de nouvelles révélations.

Cette nouvelle plainte survient alors que M. Kohler est fragilisé dans un autre scandale retentissant, l'affaire Benalla, du nom de cet ancien collaborateur du président Macron poursuivi pour violences en marge d'une manifestation. M. Kohler fait partie des trois hauts responsables de la présidence dont les déclarations sous serment au Sénat dans l'affaire Benalla doivent être transmises au parquet de Paris en vue d'éventuelles poursuites judiciaires. (ats/nxp)

Créé: 27.03.2019, 13h25

Articles en relation

Le Sénat soupçonne des proches de Macron

France Alexandre Benalla et Vincent Crase sont notamment soupçonnés de faux témoignage devant la commission d'enquête parlementaire. Plus...

Le conseiller spécial de Macron démissionne

France Ismaël Emelien, mis en cause dans l'affaire Benalla, a annoncé sa démission en raison d'un livre qu'il cosigne sur le progressisme. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...