Brexit: David Cameron promet du concret pour novembre

Grande-BretagneL'Union européenne attend de connaître les domaines dans lesquels le Royaume-Uni souhaite du changement.

David Cameron (à gauche) en compagnie de Donald Tusk, le président du Conseil européen.

David Cameron (à gauche) en compagnie de Donald Tusk, le président du Conseil européen. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le premier ministre britannique David Cameron précisera début novembre les réformes qu'il réclame pour que son pays ne sorte pas de l'Union européenne. Il entend «accélérer ces négociations dans la préparation du Conseil européen» prévu les 17 et 18 décembre.

«Nous allons aussi discuter de la renégociation britannique», a affirmé le Premier ministre à son arrivée à un sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE, principalement consacré à la crise migratoire.

Le Premier ministre a indiqué qu'il allait «à nouveau exposer» à ses pairs «les quatre domaines essentiels dans lesquels nous avons besoin de changement» et qu'il exposerait «ce que ces changements seront au début du mois de novembre».

Selon un membre de la délégation britannique à Bruxelles, les attentes de David Cameron seront posées par écrit dans une lettre qu'il adressera au président du Conseil européen, Donald Tusk, et qui sera rendue publique.

Référendum en 2017

David Cameron veut obtenir une renégociation des relations entre Londres et l'UE avant un référendum sur le maintien de la Grande-Bretagne dans le bloc européen, promis avant la fin 2017. Mais plusieurs sources européennes ont souligné que Londres tardait à formuler des demandes concrètes, retardant ainsi les tractations.

Pour l'heure, le Premier ministre n'a fait que délimiter les domaines dans lesquels il souhaite obtenir des réformes. Il s'agit notamment de la question des aides sociales aux immigrés originaires de l'UE, qu'il souhaite réduire.

Le dirigeant britannique veut également se réserver la possibilité de s'exempter d'une plus grande intégration politique éventuelle, obtenir des concessions sur la compétitivité économique et une plus grande protection des pays qui n'appartiennent pas à la zone euro.

«Je suis confiant dans le fait que nous pouvons conclure un bon accord», a dit jeudi M. Cameron. (ats/nxp)

Créé: 15.10.2015, 21h51

Articles en relation

Les europhiles se réunissent contre le «Brexit»

Londres En vue du referendum sur l'appartenance de la Grande-Bretagne à l'UE, plusieurs politiciens de gauche et de droite ont lancé une campagne. Plus...

Londres annonce le prix à payer pour la garder dans l'UE

Brexit David Cameron a dressé une liste d'exigences à satisfaire pour que le Royaume-Uni reste au sein de l'Union européenne, rapporte le «Sunday Telegraph». Plus...

Cameron ouvre officiellement la voie à sa succession

Grande-Bretagne Le dirigeant britannique s'est adressé à son parti ce mercredi. Il a présenté les grandes lignes le programme des Tories pour les cinq prochaines années. Plus...

Milliers de manifestants contre le gouvernement Cameron

Grande-Bretagne Les rues de Manchester étaient noires de manifestants protestant contre les coupes sociales et la politique d'austérité du gouvernement de David Cameron. Plus...

Cameron lance sa délicate campagne d’Europe

Londres et l’Union européenne Le premier ministre britannique débute demain une tournée des capitales pour vendre ses réformes de l’UE censées éviter le «Brexit». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.