Passer au contenu principal

Brigitte Macron, la prof de théâtre qui met en scène un couple glamour

Celle qui pourrait devenir première dame, si Emmanuel Macron est élu président de la République, est toujours à ses côtés.

Etre aux côtés de son mari, c’est pour Brigitte Macron «la seule manière de préserver leur vie à deux».
Etre aux côtés de son mari, c’est pour Brigitte Macron «la seule manière de préserver leur vie à deux».
Keystone

Au soir des résultats du premier tour, Emmanuel Macron fait monter son épouse sur scène. «Brigitte, Brigitte!» scandent les supporters réunis à la porte de Versailles. A la tribune, le candidat dira dans un moment d’émotion: «Sans elle, je ne serais pas moi.» Mais qui est donc Brigitte Macron, toujours au plus près du leader d’En Marche!? A 63 ans, cette prof de français, en disponibilité de l’Education nationale depuis 2005, soutient son mari, plus jeune qu’elle de vingt-quatre ans.

C’est au lycée privé de la Providence, à Amiens, qu’ils se sont rencontrés. Il n’a jamais été dans sa classe, comme le dit la légende, mais l’enseignante est vite impressionnée par ce garçon de 16 ans «qui sait tout sur tout» et qui passe pour un «petit génie» auprès de ses profs. C’est en fait au club de théâtre qu’elle anime qu’ils se rencontreront et se séduiront. La différence d’âge et le qu’en-dira-t-on ne feront pas obstacle au sentiment qui naît entre ces deux passionnés de littérature. Brigitte est alors l’épouse d’André-Louis Auzière, un banquier, avec qui elle a eu trois enfants dans les années 1980.

Les parents d’Emmanuel, eux, ne voient pas d’un bon œil cette relation et cette différence d’âge. Ils l’éloignent d’Amiens et l’inscrivent dans un lycée à Paris. Une déchirure pour le couple tout juste formé. «Quoi que vous fassiez, je vous épouserai», dira alors le jeune romantique. Elle divorcera par la suite et ils se marieront au Touquet, en présence de l’ancien premier ministre Michel Rocard. C’était en 2007, il y a presque dix ans. Depuis, c’est au Touquet, dans une maison que Brigitte a héritée de ses parents – des chocolatiers aisés d’Amiens – qu’ils se retrouvent en famille recomposée, avec enfants et petits-enfants.

«C’est mon équilibre de vie»

Quand on demande au candidat quel rôle pourrait jouer son épouse s’il entre à l’Elysée, il dit qu’elle aura «le rôle qu’elle a toujours eu, parce qu’elle m’a toujours accompagné, parce que c’est mon équilibre de vie». Et qu’à ses yeux, une première dame devrait avoir «un statut, une vraie capacité à faire», mais sans être rémunérée. Aujourd’hui, elle le coache, pour que l’homme pressé «dorme et qu’il mange correctement» et le couple fait la couverture des magazines people.

Elle gère aussi son agenda personnel. Autour de lui, chacun sait que pour joindre rapidement Emmanuel, le mieux est de passer par elle. Et qu’il lui demande son avis avant de décider. Etre à ses côtés, c’est pour elle «la seule manière de préserver leur vie à deux». Car Brigitte n’est pas le Pygmalion que certains imaginent. L’ambition politique de son époux ne l’a pas ravie, au départ. Mais puisque c’est son choix, elle sera à ses côtés.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.