Passer au contenu principal

En Bulgarie, la route de l’enfer pour les migrants

La police extorque les migrants qui traversent le pays. Ceux qui n’ont pas les moyens de payer sont battus, volés, jetés en prison, selon l'ONG Ofxam.

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Keystone

Afghans, Syriens, Irakiens, tous racontent la même histoire: en route pour la Serbie, ils avaient choisi de passer par la Bulgarie, parce que l’itinéraire via la Grèce et la Macédoine coûte beaucoup plus cher, entre 7000 et 8000 euros. Ils savaient que le périple est réputé dangereux, et c’est bien l’enfer qu’ils ont vécu, au vu de leurs témoignages que livre l’ONG Ofxam dans une enquête publiée vendredi.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.