«C'est moi qui suis le FN, j'y suis chez moi»

FranceAu lendemain de son exclusion du parti, Jean-Marie Le Pen a qualifié de «mascarade» la décision du bureau exécutif du FN.

Selon Jean-Marie Le Pen, c'est sa fille Marine qui «commandait de loin au téléphone le peloton d'exécution».

Selon Jean-Marie Le Pen, c'est sa fille Marine qui «commandait de loin au téléphone le peloton d'exécution». Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«C'est moi qui suis le Front national, je suis chez moi au Front national», a lancé vendredi 21 août Jean-Marie Le Pen, au lendemain de son exclusion du parti qu'il a cofondé. «Je suis exclu comme adhérent, pas du tout comme président d'honneur», a aussi souligné M. Le Pen sur RTL, qualifiant de «mascarade», «guet-apens» et de «simulacre» la décision du bureau exécutif du FN.

Selon lui, c'est sa fille Marine qui «commandait de loin au téléphone le peloton d'exécution». «Elle voulait pas en faire partie parce que ça fait vilain, c'est sale de tuer son papa, alors elle n'a pas tué papa directement, mais elle l'a fait tué par des sbires», a-t-il poursuivi.

«Je suis l'objet d'une expulsion théorique, dont je vais demander bien sûr compte à la justice qui, je pense, une fois de plus condamnera Marine Le Pen et la direction du Front national», a-t-il encore dit, précisant ne pas avoir encore reçu la notification de son exclusion.

En réflexion

Interrogé sur les initiatives politiques qu'il pourrait prendre dans la perspective des élections régionales, Jean-Marie Le Pen a répondu en être «au stade de la réflexion».

«Je reçois beaucoup, beaucoup de témoignages de sympathie navrée, de gens qui se rendent compte que la direction du Front national est en train d'assassiner l'espérance patriotique», a affirmé M. Le Pen.

Interrogé sur Europe 1, Jean-Marie Le Pen a «exclu» l'idée de lancer un nouveau parti. «Je lance un appel aux électeurs du Front national pour leur dire +surtout ne vous désunissez pas, restez où vous êtes, ne démissionnez pas+», a-t-il dit. «Nous avons l'ambition de reconquérir notre parti, notre mouvement», a-t-il assuré.

(afp/nxp)

Créé: 21.08.2015, 09h35

Il allait «de provocation en provocation»

Florian Philippot, vice-président du FN, a jugé vendredi 21 août sur RMC/BFMTV «logique» l'exclusion la veille de Jean-Marie Le Pen du parti qu'il a cofondé car il «allait de provocation en provocation». Le numéro deux du Front national, cible favorite de M. Le Pen, a expliqué que le FN ne pouvait «accepter que Jean-Marie Le Pen continue cette oeuvre de destruction» du parti.

La présidente du FN, Marine Le Pen, avait elle aussi expliqué jeudi soir qu'il s'agissait d'une «issue logique» pour quelqu'un qui a «multiplié les fautes».

«Il fallait réagir», a renchéri M. Philippot qui n'a pas assisté au bureau exécutif de jeudi pour ne pas «être juge et partie», de même que la présidente du FN. Une partie des griefs reprochés à M. Le Pen étaient des propos visant M. Philippot, en plus notamment de ses propos réitérés sur les chambres à gaz.

Interrogé sur la venue de Jean-Marie Le Pen aux universités de rentrée du FN à Marseille, ce qu'il a annoncé jeudi soir, M. Philippot a répondu: «il n'a pas à venir aux universités de Marseille».

Articles en relation

Jean-Marie Le Pen mis à la porte du Front National

France A l'issue de cinq mois de bras de fer avec sa fille Marine, Jean-Marie Le Pen, 87 ans, a été exclu du Front national, le parti qu'il a cofondé. Plus...

JM Le Pen, «indigné», se dit «victime d'un guet-apens»

France Le leader historique de l'extrême droite française a commenté sur I>Télé son exclusion du Front National. Plus...

«Oui, Jean-Marie Le Pen nous emmerde»

France Gilbert Collard, du Rassemblement Bleu Marine a déclaré jeudi que Jean-Marie Le Pen les «emmerdait». Celui-ci est convoqué devant le bureau du FN ce jeudi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.