Catalogne: les opposants à l'indépendance avancent en ordre dispersé

EspagneLes élections régionales dimanche en Catalogne font figure de référendum sur l'indépendance. Ceux qui n'en veulent pas peinent à convaincre, car ils sont très divisés idéologiquement.

Des supporters du Parti Populaire (PP).

Des supporters du Parti Populaire (PP). Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Face à l’effort d’unité des partis qui réclament la sécession, les partisans de l’union avec l’Espagne arrivent en ordre dispersé. Sans doute parce qu’ils sont aux antipodes idéologiques les uns des autres et ne défendent pas forcément la même vision de l’avenir de la Catalogne.

Le plus combatif est le Parti populaire (PP). Il campe sur ses positions et défend le statu quo de l’Espagne telle qu’elle fonctionne aujourd’hui, agitant la menace: une Catalogne indépendante irait à la catastrophe économique, elle sortirait automatiquement de l’Union européenne et ne pourrait plus payer les retraites… «Les arguments de la peur jouent contre leur camp, ils irritent les Catalans et favorisent l’indépendantisme», observe le politologue Lluis Orriols, qui note l’effondrement du PP catalan, lequel ne recueillerait plus de 7,3% des voix selon les derniers sondages.

L’une des raisons de cette perte de vitesse est la montée en force de Cuitadans, crédité de 14,9% des voix. Le petit parti de centre droit, né précisément en Catalogne, est en train de dépoussiérer habilement le discours sur l’unité de l’Espagne et appelle à une réforme constitutionnelle pour clarifier les relations entre Madrid et les régions.

Il n’est pas forcément très loin de l’option d’une Espagne fédérale défendue par la gauche catalane non nationaliste, qu’il s’agisse des socialistes, des écolo-communistes ou de Podemos. Passé magistralement sous silence durant cette campagne électorale, le fédéralisme est pourtant perçu comme le meilleur cadre pour apaiser les relations entre Madrid et Barcelone. Il recueille les préférences des Catalans quand l’option est proposée dans les enquêtes d’opinion: ils sont 42% à se prononcer en faveur d’une Espagne fédérale, alors que 31% préfèrent l’indépendance et 18% seulement optent pour le statu quo actuel.

Ce n’est sans doute pas un hasard si l’option fédérale est rarement proposée dans les sondages du gouvernement catalan. «Si on supprime cette troisième voie, on joue le nationalisme espagnol contre le catalan et, là, c’est l’indépendantisme qui gagne et monte à 45%, même si, pour beaucoup, c’est une option par défaut», décrypte Joan Botella, professeur de sciences politiques à l’Université autonome de Barcelone et vice-président de l’association Fédéralistes et de gauche, qui essaie de mobiliser l’opinion publique catalane sur un terrain moins passionnel.

«Il est difficile d’appeler à la raison, car les solutions intermédiaires ne sont pas héroïques» reconnaît-il, avec l’impression de lutter à contre-courant. D’autant que cette option fédérale a des allures de serpent de mer. Elle apparaît comme une simple roue de secours pour les partis de gauche qui ont assisté à la distanciation de la Catalogne sans mot dire depuis des années. Ils arrivent tard au débat. Avec le risque que plus personne ne soit là pour les écouter.

Créé: 25.09.2015, 23h09

Articles en relation

Le village où l’indépendantisme catalan se vit avec passion

Elections en Catalogne Arenys de Munt, village proche de Barcelone, se targue d’avoir lancé le mouvement séparatiste. Reportage à la veille des élections régionales. Plus...

Comment la foi en l’indépendance est venue à la moitié des Catalans

Espagne Dimanche, l'indépendance sera au centre des enjeux des élections régionales en Catalogne. Deux associations ont porté les mobilisations citoyennes et tracé le chemin vers la sécession. Plus...

Artur Mas, indépendantiste de dernière heure

Espagne Le président sortant veut conduire la Catalogne vers la sécession. Portrait d’un homme au parcours inattendu. Plus...

«Ce scrutin sera capital pour la Catalogne»

Espagne Les régionales seront aussi une forme de plébiscite pour l’indépendance. Mais une victoire n’ouvrira qu’un processus négocié. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...