Passer au contenu principal

AllemagneCDU et SPD proches d'un accord sur les migrants

Les discussions sur le regroupement familial ont été suspendues mais un accord serait à deux doigts d'être conclu.

Le Bundestag allemand a élu mercredi Angela Merkel chancelière pour un quatrième mandat. La dirigeante conservatrice a obtenu 364 voix sur 688 votes valables à la chambre basse du parlement. (Mercredi 14 mars 2018)
Le Bundestag allemand a élu mercredi Angela Merkel chancelière pour un quatrième mandat. La dirigeante conservatrice a obtenu 364 voix sur 688 votes valables à la chambre basse du parlement. (Mercredi 14 mars 2018)
AFP
Le parti social-démocrate lance une campagne pour convaincre ses membres d'approuver un gouvernement avec Merkel. (Samedi 17 février 2018)
Le parti social-démocrate lance une campagne pour convaincre ses membres d'approuver un gouvernement avec Merkel. (Samedi 17 février 2018)
AFP
German Chancellor Angela Merkel, head of the Christian Democratic Party CDU, is greeted by her her challenger Martin Schulz, head of the Social Democratic Party SPD, prior to a TV talk of the party leaders in Berlin, Germany, Sunday, Sept. 24, 2017, after the German parliament elections. (AP Photo/Gero Breloer, pool)
German Chancellor Angela Merkel, head of the Christian Democratic Party CDU, is greeted by her her challenger Martin Schulz, head of the Social Democratic Party SPD, prior to a TV talk of the party leaders in Berlin, Germany, Sunday, Sept. 24, 2017, after the German parliament elections. (AP Photo/Gero Breloer, pool)
Keystone
1 / 63

Conservateurs et sociaux-démocrates sont proches d'un accord sur l'immigration et le regroupement familial, a déclaré lundi une négociatrice du Parti social-démocrate (SPD). Les deux mouvances négocient la formation d'un gouvernement de coalition en Allemagne.

L'Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière Angela Merkel et son alliée bavaroise, l'Union chrétienne-sociale (CSU), ont adopté ces derniers mois une attitude plus restrictive sur l'immigration. Cela à la lumière notamment du bon résultat obtenu par le parti d'extrême droite Alternative pour l'Allemagne (AfD) aux élections législatives de septembre dernier.

Les discussions avec le SPD sur le regroupement familial ont été suspendues dans la nuit de dimanche à lundi, mais Malu Dreyer, ministre-présidente SPD de Rhénanie-Palatinat, a assuré qu'un accord était à deux doigts d'être conclu. «Il y a vraiment une volonté de parvenir à un accord aujourd'hui», a-t-elle dit à la radio Deutschlandfunk.

Accord préparatoire

Aux termes d'un accord préparatoire conclu le 12 janvier, CDU, CSU et SPD se sont entendus sur l'accueil de 180'000 à 220'000 réfugiés par an.

Cet accord provisoire prévoit aussi que le nombre de personnes autorisées à rejoindre leurs familles réfugiées en Allemagne sera limité à 1000 par mois, mais le SPD veut y ajouter une clause pour relever ce plafond dans les situations de souffrance.

Malu Dreyer a également fait état de divergences avec les conservateurs sur le régime d'assurance-santé et sur la politique de l'emploi. «Mais là aussi nous ne sommes pas très loin d'un accord», a-t-elle dit.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.