La chef de file des Femen s’en prend à l’islam sur Twitter

FranceInna Shevchenko a provoqué mardi la colère des internautes avec un tweet incendiaire dans lequel elle écrit «Qu’est ce qui peut être plus stupide que le Ramadan?», en soutien à la Femen tunisienne Amina.

Le tweet (en anglais) par lequel le scandale a éclaté a été retiré par erreur selon Inna Shevchenko.

Le tweet (en anglais) par lequel le scandale a éclaté a été retiré par erreur selon Inna Shevchenko. Image: twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La chef de file des Femen en France Inna Shevchenko a provoqué mardi la colère d’internautes pour un tweet dénigrant l’islam écrit la semaine dernière en soutien à la Femen tunisienne Amina, a-t-elle annoncé.

Alors que le nouveau timbre Marianne, dévoilé dimanche, s’inspire en partie de son portrait, la militante féministe ukrainienne est accusée d’islamophobie sur Twitter, après un tweet diffusé le 9 juillet dans lequel elle demandait: "Qu’est ce qui peut être plus stupide que le Ramadan? qu’est ce qui peut être plus laid que cette religion?"

Le tweet a depuis été retiré "par erreur", a précisé Inna Shevchenko, qui affirme l’assumer entièrement. Sur Twitter, elle ajoute que "le tweet a été effacé par erreur ou par Mahomet, c’est la même chose".

"Notre nouvelle Marianne balance un tweet injuriant les musulmans puis le retire, quelqu’un compte en parler?", a demandé sur twitter la militante associative Rokhaya Diallo, de l’association les Indivisibles, qui dénonce les préjugés ethno-raciaux et défend le principe d’une République "une et indivisible".

Inna Shevchenko, qui a obtenu récemment le statut de réfugiée en France, a précisé que le tweet avait "été envoyé quand nous avons appris qu’Amina était obligée de faire le ramadan en prison, alors qu’elle n’est pas croyante". "Mon tweet était une réaction à cela", insiste la porte-parole des Femen.

Amina "est obligée de suivre le ramadan comme les autres prisonnières", a-t-elle affirmé, en se basant sur des informations obtenues "par des gens sur place qui font partie de notre réseau". "En dehors du ramadan, la seule activité proposée dans la prison, ce sont des cours de religion et le seul livre disponible, c’est le Coran", a-t-elle ajouté.

Les internautes commentent Inna Shevchenko sur Twitter

La Femen tunisienne Amina Sbouï attend en détention provisoire en Tunisie de savoir si elle sera inculpée pour avoir peint le mot "FEMEN" sur le muret d’un cimetière à Kairouan (150 km au sud de Tunis) pour protester contre un rassemblement de la mouvance salafiste.

"Nous ne sommes pas islamophobes, mais nous n’avons pas peur de souligner les aspects liberticides de cette religion ou d’autres religions", a insisté Inna Shevchenko. "Si vous voulez nous traiter d’islamophobes, alors traitez-nous de +religiophobes+, puisque nous sommes un mouvement athé. Le féminisme et la religion ne peuvent pas co-exister".

La jeune femme de 23 ans estime que "l’islam n’est plus une religion individuelle, il est devenu une doctrine politique qui essaie de contrôler la vie de tous et d’opprimer les femmes".

Les Femen, un groupe de féministes ukrainiennes désormais installé à Paris, est connu depuis 2010 pour ses actions seins nus pour dénoncer le sexisme, l’homophobie, la prostitution et la religion. (afp/nxp)

Créé: 16.07.2013, 18h44

Articles en relation

Quand les Femen inspirent la République française

Polémique La sortie en France d'un nouveau timbre à l'effigie de Marianne, symbole de la République, fait débat. Ses traits ont été inspirés par une Ukrainienne cofondatrice du mouvement controversé Femen. Plus...

Le nouveau timbre Marianne inspiré d’une Femen

Philatélie Le nouveau timbre Marianne a été en partie inspiré par une membre des Femen, a expliqué lundi un de ses dessinateurs, tandis que le groupe féministe s’est réjoui d’être devenu un «symbole officiel de la France». Plus...

Sursis pour les Femen en Tunisie, bientôt libérées

Procès Les trois militantes européennes de Femen emprisonnées en Tunisie ont été condamnées mercredi en appel à une peine avec sursis, a indiqué leur avocat tunisien Souhaib Bahri. Plus...

Galerie photo

L'égérie du mouvement Femen a inspiré la nouvelle Marianne en France

L'égérie du mouvement Femen a inspiré la nouvelle Marianne en France La sortie en France d'un nouveau timbre à l'effigie de Marianne, symbole de la République, suscite la polémique. Ses traits ont été inspirés par Inna Shevchenko, Ukrainienne ayant fondé le mouvement féministe controversé Femen.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.