Le clan de Boris Johnson présente son programme

Grande-BretagneÀ une semaine des législatives au Royaume-Uni, les conservateurs ont détaillé leurs mesures pour réaliser notamment le Brexit.

Dans la course aux législatives du 12 décembre, Boris Johnson a fait de la mise en oeuvre du Brexit l'axe principal de sa campagne.

Dans la course aux législatives du 12 décembre, Boris Johnson a fait de la mise en oeuvre du Brexit l'axe principal de sa campagne. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Réaliser le Brexit, baisser les impôts pour «les familles qui travaillent dur»: à une semaine des élections législatives, les conservateurs menés par le premier ministre Boris Johnson ont détaillé jeudi leur projet pour les 100 premiers jours au pouvoir, en cas de victoire.

D'ici au 22 mars 2020, un gouvernement conservateur aura aussi à légiférer pour financer davantage les écoles et le service public de santé, introduire un nouveau système d'immigration à points ou encore durcir les auteurs d'infractions terroristes, ont détaillé les tories dans un communiqué.

«Dans tout juste sept jours, le peuple britannique devra choisir entre une majorité gouvernementale qui fonctionne ou encore un Parlement sans majorité bloqué», a commenté le premier ministre Boris Johnson.

Axe principal

Dans la course aux législatives du 12 décembre, le chef de gouvernement a fait de la mise en oeuvre du Brexit l'axe principal de sa campagne. Il s'est une nouvelle fois engagé à le réaliser sans faute le 31 janvier, date à laquelle il est désormais prévu après trois reports. «2020 sera alors l'année où nous mettrons enfin derrière nous les querelles et incertitudes liées au Brexit», a-t-il promis.

En cas de victoire, Boris Johnson présentera «avant Noël» au Parlement l'accord de divorce négocié avec l'Union européenne, qui n'avait pu faire consensus au Parlement avant sa dissolution.

Le gouvernement prévoit également de présenter son programme législatif lors du discours de la reine Élisabeth II devant le Parlement le 19 décembre. (afp/nxp)

Créé: 05.12.2019, 12h38

Articles en relation

Johnson veut 14 ans de prison pour les terroristes

Royaume-Uni Un emprisonnement de 14 ans minimum pour les actes de terrorisme est demandé par Boris Johnson suite à l'attaque qui a fait deux morts vendredi. Plus...

Boris Johnson veut revoir les libérations anticipées

Royaume-Uni Suite à l'attaque de Londres, le Premier ministre britannique ne veut plus que des personnes condamnées pour crimes violents puissent être libérées de manière anticipée. Plus...

Boris Johnson se défend d'articles jugés méprisants

Royaume-Uni L'ex-journaliste devenu premier ministre britannique a dû se justifier d'avoir écrit en 1995 que les enfants de mères célibataires étaient «mal élevés, agressifs et illégitimes». Plus...

Les Tories favoris des prochaines élections

Elections au Royaume-Uni Le Parti de Boris Johnson est crédité d'une confortable majorité de sièges en vue des législatives du 12 décembre, selon YouGov. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.