Daech déclenche la colère du monde arabo-musulman

Guerre contre les djihadistesAprès le meurtre atroce de son pilote de 26 ans, la Jordanie appelle à appliquer la loi du talion.

Image d'illustration: En Arabie saoudite, le cheikh Salman Al-Awda, célèbre prédicateur salafiste, a fermement condamné le meurtre d'un pilote jordanien par Daech.

Image d'illustration: En Arabie saoudite, le cheikh Salman Al-Awda, célèbre prédicateur salafiste, a fermement condamné le meurtre d'un pilote jordanien par Daech. Image: REZA / Webistan

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Œil pour œil dent pour dent.» La Jordanie est entrée en guerre ouverte contre Daech depuis l’annonce de l’exécution de son pilote, Maaz al-Kassaesbeh. Vendredi, le royaume hachémite a affirmé que les raids menés cette semaine contre les positions du groupe Etat islamique (Daech) n’étaient que le début de sa «vengeance».

«Nous les pourchasserons et nous les éradiquerons», a martelé le chef de la diplomatie jordanienne, Nasser Joudeh, dont le pays participe aux frappes de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis. Des dizaines de frappes ont été menées jeudi contre des bastions de Daech, dans le cadre de l’opération «Martyr Maaz», du nom du pilote brûlé vif, premier membre de la coalition capturé en Syrie, après le crash de son avion, le 24 décembre dernier. «Des camps d’entraînement et des dépôts d’armes et de munitions ont été touchés», a encore assuré le ministre.

Soutien de la reine
Vendredi, la reine Rania de Jordanie s’est jointe aux milliers de personnes qui ont manifesté pour condamner l’exécution du pilote. «Nous sommes tous Maaz», «Nous sommes tous la Jordanie», «Oui à la punition, Oui à l’éradication du terrorisme», scandaient les manifestants en signe de soutien au roi Abdallah II et à l’armée dans leur lutte antidjihadiste.

Avec cette exécution, Daech a voulu dissuader ses ennemis arabes et occidentaux de poursuivre leur lutte antidjihadiste, selon plusieurs analystes. Le résultat escompté n’est pas au rendez-vous. Au contraire, l’atrocité de la mise à mort du soldat a poussé l’ensemble des Jordaniens à se ranger derrière leur gouvernement, donnant une «légitimité populaire» à la guerre engagée par le royaume.

Grosse onde de choc
Au-delà de la Jordanie, cet acte barbare a déclenché une vague de colère sans précédent dans le monde arabo-musulman. En Arabie saoudite, le cheikh Salman Al-Awda, célèbre prédicateur salafiste, a fermement condamné ce meurtre. «L’acte de brûler est un crime abominable rejeté par l’islam, quelle qu’en soit la raison.» Alors que Iyad Bin Amin Madani, le secrétaire général de l’Organisation de la coopération islamique, a appelé à une réunion d’urgence pour évoquer les moyens de contrer le terrorisme.

Quant à l’institution égyptienne Al Azhar, considérée comme la plus haute autorité morale de l’islam sunnite, elle estime que l’acte des insurgés de Daesh «nécessite la punition prévue dans le Coran pour ces agresseurs corrompus qui combattent Dieu et son prophète: la mort, la crucifixion ou l’amputation de leurs mains et de leurs pieds».  

Créé: 06.02.2015, 17h07

Articles en relation

La Jordanie promet «d'éradiquer» l'Etat islamique

Frappes Après la mort de son pilote, brûlé vif dans une cage par l'EI, la Jordanie assure qu'elle pourchassera de toutes ses forces l'organisation. Plus...

Éclipsée par l'EI, la guerre civile continue en Syrie

Groupe Etat Islamique La Jordanie a annoncé avoir frappé des positions du groupe Etat islamique. En Syrie, la guerre entre le gouvernement Assad et les rebelles se poursuit. Plus...

La Jordanie pend deux djihadistes

Etat islamique La réponse de Amman à l'EI a été rapide après l'exécution horrible du pilote jordanien. La Jordanie a exécuté la djihadiste irakienne emprisonnée ainsi qu'un autre islamiste irakien. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.