Elle se déguisait en Obama pour divertir Berlusconi

«Bunga-bunga»Une jeune femme témoignant vendredi au procès Rubygate dans lequel Silvio Berlusconi est accusé de prostitution de mineure, a affirmé qu'elle se déguisait pendant les fêtes en Barack Obama.

«Silvio Berlusconi riait davantage quand je me déguisais en  (juge Ilda, ndlr)Bocassini qu'en Obama», a déclaré devant le tribunal de Milan (nord) la jeune Dominicaine.

«Silvio Berlusconi riait davantage quand je me déguisais en (juge Ilda, ndlr)Bocassini qu'en Obama», a déclaré devant le tribunal de Milan (nord) la jeune Dominicaine. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Je me déguisais en (juge Ilda, ndlr) Bocassini, avec la toge, pour le faire rire, mais aussi en Obama ou en Whitney Houston. Silvio Berlusconi riait davantage quand je me déguisais en Bocassini qu'en Obama», a déclaré devant le tribunal de Milan (nord) une jeune Dominicaine qui a participé à plusieurs fêtes organisées par le «Cavaliere», citée par le quotidien La Repubblica.

La jeune femme n'a pas expliqué pourquoi Silvio Berlusconi aimait tant qu'elle se déguise en Ilda Bocassini, magistrate devenue la bête noire de l'ex-chef du gouvernement pour l'avoir poursuivi dans de très nombreuses affaires depuis qu'elle est au parquet de Milan et qui a participé à l'enquête sur le scandale du Rubygate.

Marystell Garcia a assuré qu'«aucune des jeunes filles ne s'était déshabillée» et que «rien d'osé» ne se produisait pendant ces soirées dans la somptueuse villa de Silvio Berlusconi située dans les environs de Milan, confirmant ainsi les dires du «Cavaliere».

Des jeunes femmes et des millions d'euros

Lors d'une audience précédente, en avril, Silvio Berlusconi avait affirmé que ses fêtes étaient des «dîners élégants» pendant lesquels les jeunes filles «s'entraînaient pour des spectacles de burlesque» dans un local qui était «l'ancienne discothèque de (ses) enfants», dans une atmosphère de «sérénité, sympathie et entrain».

L'ex-président du Conseil est accusé dans le cadre du scandale du Rubygate d'avoir payé à une dizaine de reprises pour les prestations sexuelles de la jeune Marocaine Karima El Mahroug, alias «Ruby», entre février et mai 2010, alors qu'elle était mineure, un délit passible de trois ans de prison en Italie.

Tous deux nient avoir eu des rapports sexuels. Silvio Berlusconi est aussi poursuivi pour abus de pouvoir, pour avoir fait pression sur la préfecture de Milan afin de faire libérer Ruby un soir où elle avait été interpellée pour un menu larcin.

Le comptable de Silvio Berlusconi a également témoigné au cours de l'audience de vendredi. Il a affirmé avoir déposé à la villa de l'ex-chef du gouvernement, au cours des années 2009 et 2010, environ 20 millions d'euros en espèces dont une bonne partie a été distribuée aux jeunes femmes qui participaient aux fêtes. Il n'en a pas expliqué le motif, se contentant de dire: «pour moi, toutes ces personnes étaient sans travail».

(afp/nxp)

Créé: 26.05.2012, 09h51

Articles en relation

Berlusconi n'exclut pas de se représenter en 2013

Italie Silvio Berlusconi a proposé vendredi pour l’Italie un modèle présidentiel à la française et n'a pas exclut de se représenter au poste de président du Conseil en 2013. Plus...

La justice confirme un non-lieu pour Berlusconi

Italie Il était poursuivi dans l'affaire de fraude fiscale et de détournement de fonds liées au dossier Mediatrade, filiale de son groupe Mediaset. Plus...

La droite de Silvio Berlusconi en déroute

Municipales Le premier tour des municipales partielles en Italie a fait reculer la droite de Silvio Berlusconi lundi au profit de la gauche, mais aussi de formations anti-politiques. Plus...

Pour Berlusconi, le bunga-bunga est un spectacle «burlesque»

Surprise Présent pour la première fois vendredi à Milan à une audience du procès Rubygate, il a affirmé que les soirées chaudes organisées chez lui n’étaient que des «compétitions de spectacle burlesque», style french-cancan. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...