La dérive sanglante d’Omar, un «élève doué»

Attentats de CopenhagueOmar El-Hussein, 22 ans, l’auteur présumé de la double attaque dans la capitale danoise, sortait tout juste de prison.

Omar Abdel Hamid El-Hussein n’hésitait pas à afficher sa haine des juifs.

Omar Abdel Hamid El-Hussein n’hésitait pas à afficher sa haine des juifs. Image: DR/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au moment des attaques de Paris contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher de Vincennes, l’auteur du double attentat de Copenhague était derrière les barreaux. Et probablement devant la télévision, selon les enquêteurs qui évoquent des similitudes entre les deux affaires. Omar Abdel Hamid El-Hussein, abattu dimanche matin par la police, avait écopé de deux ans de prison pour avoir poignardé un jeune homme de 19 ans dans un train de banlieue de la capitale danoise. Il venait tout juste d’être relâché.

«Elève doué et talentueux», pour le proviseur de son lycée, «gentil et très intelligent», mais parfois agressif, ajoute une ancienne camarade de classe. Le portrait de cet homme de 22 ans dépeint par ceux qui l’ont côtoyé est à mille lieues de celui du tueur qui a froidement abattu deux civils et blessé cinq policiers samedi, à Copenhague. Et pourtant, ce Danois était connu des services de police pour détention d’armes illégales et actes de violences notamment. Il n’en était donc pas à son premier passage à l’acte, selon les autorités danoises, qui ne livrent les informations qu’au compte-goutte.

Né à Copenhague de parents palestiniens, Omar parlait inlassablement de l’islam et du conflit israélo-palestinien. Il n’hésitait pas à afficher sa haine des juifs, rapporte la presse danoise, qui explique qu’il aurait ensuite rejoint des bandes radicalisées sévissant dans les banlieues et qu’il avait des accointances avec le gang des Brothas, regroupant de jeunes musulmans.

En novembre 2013, il est recherché par la police pour avoir agressé au couteau un jeune homme, sans motif apparent. Considéré comme dangereux, il est arrêté deux mois plus tard et condamné à deux ans de prison. Peine qu’il avait fini de purger à la fin de janvier.

C’est en prison qu’il a parlé pour la première fois d’aller combattre en Syrie, selon le quotidien Berlingske. Aussitôt placé sur une liste de personnes à surveiller, il n’a pas fait le voyage, assurent les services de renseignement, qui estiment qu’il «peut avoir été inspiré par la propagande militante islamiste diffusée par l’Etat islamique ou d’autres organisations terroristes». Autre élément troublant sur lequel travaillent les enquêteurs: les similitudes entre les attaques des frères Kouachi et d’Amedy Coulibaly à Paris et celles de Copenhague. En effet: mêmes cibles, même mode opératoire. Ce sont d’abord les participants à un débat sur l’islamisme et la liberté d’expression en présence de Lars Vilks, artiste suédois menacé de mort pour avoir caricaturé Mohamed en 2007, qui ont été visés. Quelques heures plus tard, Omar El-Hussein s’attaquait à la communauté juive en se rendant à la synagogue de Krystalgadefg, où se tenait une fête de confirmation.

L’enquête se poursuit dans la capitale danoise. Deux hommes ont été interpelés dimanche soir lors de perquisitions. «Ils ne sont pas inculpés de terrorisme mais de complicité, soupçonnés d’avoir aidé l’auteur à faire disparaître une arme et à se procurer une cachette», a précisé hier l’avocat de l’un d’entre eux.

Créé: 16.02.2015, 19h59

Articles en relation

Le caricaturiste Lars Vilks a été mis en lieu sûr

Copenhague L'artiste suédois Lars Vilks, cible présumée d'une des deux fusillades à Copenhague, est parti vivre dans un lieu tenu secret. Plus...

Bouquets et bougies en hommage au tueur présumé

Fusillades à Copenhague Des dizaines de bouquets de fleurs avaient été déposés lundi après-midi à Copenhague à l'endroit où l'auteur présumé de deux attaques meurtrières a été abattu par la police. Plus...

Copenhague: deux hommes inculpés pour complicité

Terrorisme Arrêtés dimanche, deux hommes ont été inculpés pour avoir aidé l'auteur des attaques de Copenhague, tué samedi soir lors d'une fusillade avec la police. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.