Passer au contenu principal

Deux hommes interpellés à Berlin

La police a annoncé que les individus étaient soupçonnés de préparer un «acte de violence grave».

Une opération a été menée au sud de la capitale.
Une opération a été menée au sud de la capitale.
Fabrizio Bensch, Reuters

Les deux hommes interpellés à Berlin jeudi à l'issue d'opérations policières ayant visé une association islamique sont soupçonnés d'avoir voulu commettre un «acte de violence grave représentant un danger pour l'Etat», a annoncé la porte-parole de la police berlinoise, Patricia Brämer.

Les deux individus de 28 et 46 ans étaient en «contact avec la mouvance islamiste», et aucune arme ou explosifs n'ont été découverts lors de ces opérations, a indiqué la police.

Les autorités n'ont donné aucune précision sur la nature des soupçons pesant sur les deux hommes, ni sur leur projet supposé ou sur les indices ayant conduit à leur interpellation. La police a cependant précisé qu'il n'y avait pas d'indication «qu'un acte de violence était prévu à Berlin».

Association islamique

Les policiers sont d'abord intervenus jeudi après-midi dans les locaux d'une association islamique située dans le quartier de Charlottenbourg (ouest), où ils n'ont pas découvert «d'objets dangereux».

Dans le cadre de la même enquête, les deux hommes ont ensuite été interpellés dans le quartier de Britz (sud). Un objet suspect découvert dans un véhicule s'est finalement avéré inoffensif, selon la police. Une partie du quartier avait été évacué par précaution.

Match annulé à Hannovre

Après les attentats du 13 novembre à Paris, les autorités allemandes ont à plusieurs reprises dit craindre que des groupes djihadistes commettent des attentats dans le pays.

Un match de foot Allemagne-Pays-Bas a été annulé à la dernière minute la semaine suivant les attentats de Paris revendiqués par le groupe Etat islamique, en raison d'une menace dont la nature n'a jamais été précisée.

Berlin vient par ailleurs d'annoncer qu'elle soutiendra les opérations militaires françaises en Syrie en mettant à disposition des avions de reconnaissance, de ravitaillement et une frégate.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.