Des dizaines de réfugiés morts dans un camion

MigrantsPlusieurs dizaines de réfugiés ont été retrouvés morts dans un camion dans l'est de l'Autriche, près de la frontière hongroise. Ils seraient morts d'asphyxie.

La police scientifique sur les lieux du drame dans l'est de l'Autriche, près de la frontière hongroise.

La police scientifique sur les lieux du drame dans l'est de l'Autriche, près de la frontière hongroise. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des dizaines de migrants ont été retrouvés morts jeudi 27 août dans un camion en stationnement sur une autoroute dans un Etat de l'Est de l'Autriche, frontalier de la Hongrie, a annoncé la police.

Le véhicule, dans lequel ont été retrouvés entre 20 et 50 corps, se trouvait sur une aire de stationnement dans l'Etat frontalier du Burgenland (est), a précisé le porte-parole de la police, Hans Peter Doskozil, lors d'une conférence de presse commune avec la ministre de l'Intérieur Johanna Mikl-Leitner.

«Ce drame nous affecte tous», a pour sa part déclaré la ministre, ajoutant que «les trafiquants d'être humains sont des criminels» Merkel: «un avertissement" dans la crise des migrants»

Cette découverte macabre intervient alors que la chancelière allemande Angela Merkel participe à un sommet à Vienne avec les dirigeants des pays des Balkans de l'Ouest, dont l'agenda est dominé par la crise des migrants.

C'est «un avertissement » pour l'Europe, qui doit résoudre la crise des migrants, a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel. "Nous sommes tous bouleversés par ces terribles nouvelles, selon lesquelles jusqu'à 50 personnes ont trouvé la mort (...) alors que ces gens venaient chercher la sécurité", a déclaré Mme Merkel.

Il n'a pas été possible de savoir dans un premier temps comment les migrants ont trouvé la mort, ni depuis combien de temps.

Le Burgenland est frontalier de la Hongrie, confrontée à un afflux sans précédent de migrants.

Lutter contre les passeurs

Avant le sommet, le ministre autrichien des Affaires étrangères Sebastian Kurz a prévenu que son pays pourrait envisager d'introduire des mesures plus musclées contre les migrants, dont «des contrôles plus stricts à la frontière», si l'UE échouait à trouver une réponse unitaire.

«On ne devrait pas prétendre que seules l'Italie et la Grèce sont affectées», a-t-il dit dans une interview à la radiotélévision publique ORF.

Parlant d'un «jour noir», la ministre de l'intérieur Johanna Mikl-Leitner a affirmé qu'il faut mettre fin aux réseaux de passeurs qui sévissent au sein de l'Union européenne.

Des milliers de réfugiés tentent chaque jour de gagner l'Europe de l'ouest via la Grèce, la Macédoine, la Serbie et la Hongrie. La plupart d'entre eux viennent de Syrie.

Le camion du drame, selon le journal autrichien

(ats/nxp)

Créé: 27.08.2015, 13h44

Articles en relation

La Serbie et la Macédoine appellent l'UE à agir

Immigration Des dizaines de milliers de migrants tentent de rejoindre l'Union européenne à travers la «route des Balkans de l'Ouest». Un plan d'urgence est demandé par la Serbie et la Macédoine. Plus...

Budapest renforce sa présence à la frontière serbe

Immigration Pour contenir l'afflux de migrants qui arrivent dans le pays, la Hongrie va placer 2100 policiers à ses frontières. Plus...

L'armée bulgare envoie des blindés à la frontière

Migrants en Macédoine La Bulgarie a envoyé des blindés aux quatre postes-frontières avec la Macédoine pour soutenir la police frontalière en cas d'afflux de migrants. Plus...

Le nombre de demandes d'asile va diminuer

Migrants Selon le président de la Conférence des directeurs cantonaux de justice et police le nombre de demandeurs d'asile diminuera d'ici fin 2015. Plus...

Merkel et Hollande réclament une réponse européenne au drame des migrants

Réfugiés Alors que le flux des exilés ne faiblit pas à travers les Balkans, le couple franco-allemand met la pression sur ses partenaires de l’UE Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.