Et si après Le Drian, Hollande ralliait Emmanuel Macron?

PrésidentiellePoids lourd du quinquennat socialiste, Jean-Yves Le Drian soutient Emmanuel Macron. Les hollandistes sont nombreux... Manque le président.

Le ministre de la Défense est salué à gauche comme à droite. Il soutient Jean-Yves Le Drian.

Le ministre de la Défense est salué à gauche comme à droite. Il soutient Jean-Yves Le Drian. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il ne manque plus que François Hollande! Cette remarque, féroce critique ou compliment satisfait selon le camp, surgit de partout pour commenter le ralliement de Jean-Yves Le Drian à Emmanuel Macron.

Le ministre de la Défense, un des hommes forts du quinquennat, soutient le candidat d’En Marche! à la présidentielle. Jean-Yves Le Drian a, entre autres, permis la vente des avions de combat Rafale et les sous-marins militaires. Son action a été salué aussi par la droite. Un renfort de poids pour Emmanuel Macron qui apparaissait fluet aux yeux de beaucoup en matière régalienne (défense, sécurité et police).

Pourquoi imagine-t-on un ralliement bientôt du président de la République? Parce qu’avant Jean-Yves Le Drian, il y a eu un autre rallié: Jean-Pierre Mignard, conseiller politique et ami de toujours de François Hollande. Ces personnalités appartiennent à un petit groupe fondé dans les années 80, sous l’inspiration de Delors, qui s’appelle les «transcourants».

Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de l’Elysée et aussi soutien d’Emmanuel Macron, et François Hollande complétaient cette équipe de réformateurs inspirés par Jacques Delors et Michel rocard.

Reste donc François Hollande pour reformer les «transcourants» qui voulaient construire, bien avant Toni Blair, «une gauche moderne». Macron, l’héritier du hollandisme? Mardi depuis Lille, le principal intéressé a précisé: «J’ai construit ma démarche sur un désaccord de fond avec Hollande.»

Trouver l'équilibre gauche-droite

Désormais favori de la présidentielle, Emmanuel Macron doit veiller à équilibrer sa barque. Car le candidat «ni de gauche ni de droite» a comptabilisé de nombreuses arrivées socialistes, dont celle de l’ex-maire Bertrand Delanoë et des membres du gouvernement Barbara Pompili et Thierry Braillard. Pour faire bon poids, François Bayrou pèse au centre. Et s’ajoutent depuis peu des chiraquiens, tel l’ex-ministre de la Justice Dominique Perben.

Créé: 23.03.2017, 21h45

Articles en relation

Ni perdu ni gagné pour Macron face à un Fillon en embuscade

Présidentielle Essay Hamon et Mélenchon s’annulent. Le Pen perd des points. Macron assure sans plus. Et Fillon, malgré le contexte, mise sur une stratégie prudente... Le premier débat des candidats à la présidentielle a été animé. Plus...

Comment Emmanuel Macron parvient à siphonner la gauche

Présidentielle française L’ex-maire de Paris Bertrand Delanoë soutient le candidat à la présidentielle d’En marche! D’autres figures du PS pourraient suivre. Plus...

Macron veut transformer la France irréformable

Présidentielle Le candidat à la présidentielle a présenté son très attendu programme. Résultat? Pragmatique. L’ex-ministre, résolument positif, entend choyer les classes moyennes. Plus...

François Bayrou rallie la candidature Macron

Présidentielle française Le président du MoDem justifie son «sacrifice» par la nécessité de moraliser la vie publique et de changer la donne politique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.