L’épouse de Tariq Ramadan défend son mari «gravement malade»

JusticeIman Ramadan sort de son silence sur Facebook. Elle croit «fondamentalement» en «l’innocence» de l’islamologue genevois.

Iman Ramadan donne son point de vue dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux par le comité de soutien à Tariq Ramadan.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La vidéo a été publiée mercredi sur la page Facebook du comité de soutien à Tariq Ramadan. Pendant plus de six minutes, Iman Ramadan évoque la situation de son époux mis en examen pour viols et incarcéré depuis le 2 février à Paris. Elle se dit très inquiète pour son état de santé, raison pour laquelle elle a décidé de sortir de son silence. Le théologien de 55 ans souffre depuis trois ans «d’une sévère maladie chronique et il bénéficie d’un traitement très spécifique», traitement qui n’est pas disponible en prison, explique-t-elle. Selon Le Parisien, il serait atteint d’une sclérose en plaques et d’une maladie non définie, une information confirmée à L’Express par une source proche du dossier.

Dans cet entretien, Iman Ramadan affirme qu’elle n’a plus de nouvelles de son mari depuis le 31 janvier, date à laquelle il s’est rendu à la convocation de la police parisienne. Elle n’a pu obtenir ni droit de visite ni un téléphone, précise-t-elle. Elle estime également que son époux «a été désigné coupable dès le début», et qu’il «est victime d’un lynchage médiatique et de la pression politique qu’on exerce sur lui». Selon elle, «toutes ces accusations sont mensongères. Le portrait que l’on fait de mon mari ne correspond en rien à ce que je connais de lui.» Pour Iman Ramadan, «Tariq est un homme fondamentalement droit, dévoué et honnête». Elle ajoute avoir le sentiment «qu’on essaie de détruire non pas une seule personne mais toute notre famille».

Le recours de Tariq Ramadan doit être examiné ce jeudi par la Cour d’appel de Paris. Mais sa demande de remise en liberté a peu de chances d’aboutir. Comme il y a quinze jours, le Parquet reste favorable au maintien de sa détention provisoire.

Créé: 15.02.2018, 14h32

Articles en relation

Les avocats de Ramadan n'ont pas été entendus

France Les avocats de l'islamologue suisse, inculpé pour viols le 2 février et placé en détention, avaient tenté de saisir l'Inspection générale de la justice. Plus...

«Tariq Ramadan rêvait d’une conquête pacifique de l’Europe»

Pascal Bruckner Sans préjuger de son avenir judiciaire, l’écrivain décrit l’islamologue comme un prédicateur devenu maître dans l’art du double discours. Plus...

Inculpé pour viols, Tariq Ramadan reste en prison

Justice La justice a rejeté mardi sa demande de libération et ordonné son placement en détention provisoire. Ses avocats contre-attaquent. Plus...

Quand l’avocat de Tariq Ramadan dérape

Polémique En déclarant que les anciennes élèves de l’enseignant genevois revisitent leur consentement, Me Marc Bonnant crée à nouveau un tollé. Réactions. Plus...

«Tariq Ramadan n’entend pas entraver la manifestation de la vérité»

Justice Si elle devait arriver, la demande d’entraide judiciaire française ne devrait pas faire l’objet de recours, estime son avocat, Marc Bonnant. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...