Passer au contenu principal

«L’Europe doit aider les migrants sur place»

A Davos, les dirigeants européens ont laissé éclater leurs divergences sur la question des migrations.

Le premier ministre grec Alexis Tsipras et la présidente d'Eni Emma Marcegaglia lors d'une session du WEF, ce jeudi à Davos.
Le premier ministre grec Alexis Tsipras et la présidente d'Eni Emma Marcegaglia lors d'une session du WEF, ce jeudi à Davos.
Keystone/Laurent Gilliéron

En 2015, l’Europe a accueilli un million de migrants. Un chiffre énorme pour le Vieux-Continent, qui ne parvient pas à digérer cet afflux d’êtres humains. Mais minuscule par rapport aux 60 millions de personnes déplacées en particulier en Afrique et au Proche-Orient. Comment gérer ces mouvements de vagues qui se sont transformés en tsunamis depuis l’éclatement de la guerre civile en Syrie?

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.