L'Europe s'organise contre le terrorisme

Lutte antiterroristeFace à la menace d'attentats, Bruxelles va renforcer son dispositif antiterroriste.

Le président français François Hollande a convoqué une réunion ce matin à l’Élysée avec 11 ministres de l'Intérieur de 11 pays européen afin de lancer un appel à renforcer les contrôles des mouvements aux frontières extérieures de l’UE.

Le président français François Hollande a convoqué une réunion ce matin à l’Élysée avec 11 ministres de l'Intérieur de 11 pays européen afin de lancer un appel à renforcer les contrôles des mouvements aux frontières extérieures de l’UE. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le renforcement du dispositif européen et international contre le terrorisme, émanant notamment des extrémistes islamistes, était ce matin au centre d’une réunion convoquée par Paris. A cette occasion, les ministres de l’Intérieur de onze pays européens et le ministre américain de la Justice Eric Holder, réunis dans la capitale française, ont lancé un appel à renforcer les contrôles des mouvements aux frontières extérieures de l’UE. Ils jugent par ailleurs «indispensable» un partenariat avec les opérateurs de l’internet pour identifier et retirer rapidement les «contenus incitant à la haine et à la terreur».

Le ministre belge de l’Intérieur, Jan Jambon, s’est pour sa part prononcé pour l’établissement d’une «liste européenne des combattants étrangers» ralliant le djihad. Le ministre de l’Intérieur espagnol Jorge Fernandez Diaz a de son côté proposé une modification du traité de Schengen pour permettre des contrôles aux frontières au sein de cet espace européen afin de limiter la mobilité de combattants islamistes revenant en Europe.

Les attaques perpétrées en France pourraient être le début d’une vague d’attentats à l’échelle européenne, selon l’Agence nationale de sécurité américaine (NSA), qui aurait intercepté cette semaine des communications dans lesquelles des dirigeants de l’organisation Etat islamique (Daech) annonçaient une prochaine vague d’attentats.

Créé: 11.01.2015, 15h46

Articles en relation

Les frères Kouachi n’étaient pas connus de FedPol

Terrorisme Sur liste noire aux États-Unis, les meurtriers de Charlie Hebdo n’étaient pas dans le radar de nos polices avant mercredi. Plus...

Ueli Maurer: «Il n'y aura jamais de sécurité absolue»

Charlie Hebdo Le ministre de la Défense Ueli Maurer et le commandement de l'armée ne voient pas de raison de repenser le dispositif de sécurité après les attaques terroristes qui viennent de se dérouler en France. Plus...

«Pas de menaces sur la Suisse»

Attentat contre Charlie Hebdo La Suisse a condamné l'attentat, mais dans un certain cafouillage. La police fédérale ne fait pas état de menaces sur le pays. Plus...

«Nous sommes en guerre de civilisation»

Attentat contre Charlie Hebdo Chroniqueur régulier de «Siné Mensuel», l’anthropologue André Langaney, établi à Genève depuis 1982, a vécu l'attentat à Paris. Plus...

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...