Ex-ministres catalans: mandats d'arrêts refusés

BelgiqueLa Belgique a refusé d'exécuter les mandats d'arrêts européens émis par Madrid contre les ex-ministres indépendantistes qui s'étaient exilés dans le plat pays.

Les trois ex-ministres pris d'assaut par la presse.

Les trois ex-ministres pris d'assaut par la presse. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La justice belge a annoncé mercredi son refus d'exécuter les nouveaux mandats d'arrêts européens émis par l'Espagne en mars à l'encontre de trois anciens membres de l'exécutif catalan déchu après la tentative avortée de sécession fin 2017.

Ces mandats visaient les ex-ministres indépendantistes Meritxell Serret, Anton Comin et Lluis Puig qui s'étaient exilés en Belgique fin octobre. «La chambre du conseil partage l'avis du procureur et de la défense selon lequel il n'existe pas de mandats d'arrêt nationaux valables correspondant au contenu des mandats d'arrêt européens», a justifié le tribunal néerlandophone de Bruxelles dans un communiqué. (afp/nxp)

Créé: 16.05.2018, 12h00

Articles en relation

Le président catalan Torra veut rencontrer Rajoy

Espagne Le nouveau président séparatiste de la Catalogne, Quim Torra, a exprimé mardi sa volonté de rencontrer le chef du gouvernement espagnol. Plus...

Puigdemont renonce à la présidence

Catalogne Le dirigeant indépendantiste a nommé depuis l'Allemagne son successeur à la tête de la Catalogne. Plus...

Les indépendantistes portés en haut d'une cime

Catalogne Des portraits d'indépendantistes catalans écroués ont été acheminés au sommet d'une montagne samedi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Une irlandaise remet les coucous à l'heure, publié le 18 août
Plus...