Passer au contenu principal

Ex-ministres catalans: mandats d'arrêts refusés

La Belgique a refusé d'exécuter les mandats d'arrêts européens émis par Madrid contre les ex-ministres indépendantistes qui s'étaient exilés dans le plat pays.

Les trois ex-ministres pris d'assaut par la presse.
Les trois ex-ministres pris d'assaut par la presse.
Keystone

La justice belge a annoncé mercredi son refus d'exécuter les nouveaux mandats d'arrêts européens émis par l'Espagne en mars à l'encontre de trois anciens membres de l'exécutif catalan déchu après la tentative avortée de sécession fin 2017.

Ces mandats visaient les ex-ministres indépendantistes Meritxell Serret, Anton Comin et Lluis Puig qui s'étaient exilés en Belgique fin octobre. «La chambre du conseil partage l'avis du procureur et de la défense selon lequel il n'existe pas de mandats d'arrêt nationaux valables correspondant au contenu des mandats d'arrêt européens», a justifié le tribunal néerlandophone de Bruxelles dans un communiqué.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.