Fabius s'apprête à quitter le gouvernement

FranceComme attendu, le ministre des Affaires étrangères pourrait présider le Conseil constitutionnel.

Laurent Fabius.

Laurent Fabius. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius quitte le Quai d'Orsay demain 10 février. Ce départ ouvre la voie à un remaniement imminent du gouvernement de Manuel Valls.

Après que le quotiden «Le Parisien» eut annoncé ce 9 février au matin que Martine Aubry était intéressée pour prendre la succession de Laurent Fabius, la maire de Lille a démenti les intentions que le journal lui prêtait dans un communiqué à l'AFP. Néanmoins, le quotidien maintient ses allégations.

Contrepoids?

L'arrivée de cette figure de la gauche française, cheffe d'orchestre de la fameuse semaine des 35 heures, et fille de Jacques Delors, ex-ministre de l'Economie sous le premier septennat de Mitterrand, apporterait une caution non négligeable à la gauche, au surlendemain du départ assourdissant de la ministre de la Justice, Christiane Taubira, «en désaccord politique majeur» sur la déchéance de la nationalité.

Demain, le chef de l'Etat français devrait proposer Laurent Fabius pour présider le Conseil constitutionnel, qui a autorité sur l'ensemble des institutions hexagonales. Au même moment, le président du Sénat Gérard Larcher annoncera aussi le nom de son candidat.

Créé: 09.02.2016, 13h38

Articles en relation

Remaniement: Hollande et Valls «jouent leur va-tout»

REVUE DE PRESSE François Hollande et son Premier ministre Manuel Valls «jouent leur va-tout» avec ce remaniement surprise, estime la presse française mercredi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.