Les Femen inaugurent leur «centre d'entraînement»

MadridInna Shevchenko, une des fondatrices du mouvement féministe, a inauguré samedi à Madrid le nouveau «centre d'entraînement» des Femen.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Nous sommes des soldates nues. Notre corps est notre arme». Seins nus, le point levé, Inna Shevchenko, l'une des fondatrices des Femen, a donné samedi son premier «cours» pour inaugurer à Madrid le «centre d'entraînement» du mouvement féministe.

«Nous fêtons le deuxième centre d'entraînement des activistes Femen, un an après celui ouvert en France. Nous voulons montrer que les Femen ont une nouvelle armée en Espagne», a affirmé Mme Shevchenko à l'AFP. «Notre message est toujours le même: se battre contre la dictature de la religion et toute forme de sexisme», a-t-elle ajouté.

«We are free! We are free!»

En face d'elle, une dizaine de Femen ont exécuté les ordres d'entraînement en plein air, place d'Espagne, au centre de la capitale, sous l’œil amusé de passants et le regard interrogateur de deux policiers municipaux.

«Restez droite. Vous n'êtes pas là pour plaire aux hommes. Vous devez faire peur avec votre corps», explique avec un porte-voix et en anglais Inna, traduite en espagnol par Lara, la «chef» des Femen en Espagne.

«We are free! We are free!» (nous sommes libres), doivent ensuite hurler, poing levé, les apprenties Femen, deux par deux, face à face.Auparavant, le groupe était sorti seins nus du local proche qui abrite le centre d'entraînement des Femen-Espagne.

Armée féministe

«Nuestro cuerpo no es un objeto» (notre corps n'est pas un objet) était inscrit sur le torse de l'une d'elle. «Ejercito desnudo», se lisait sur une autre, en référence au défilé militaire organisé juste auparavant pour le jour de la fête nationale en Espagne.

«On nous a expliqué que c'était le jour où les Espagnols fêtaient la conquête de l'Amérique. Donc on s'est amusé avec ce vocabulaire militaire en disant que nous étions des 'conquistadoras'», explique Pauline, une Femen de France.

«On est une armée, on est des soldates. On est préparé physiquement pour grimper, courir, pour mener nos actions», ajoute-t-elle, citant la dernière en date au parlement espagnol pour défendre le droit à l'avortement.

Mercredi, Inna, Pauline et Lara, assises dans les tribunes des invités du Congrès des députés, avaient subitement ôté leur t-shirts pour faire apparaître, sur leurs torses nus, le slogan «l'avortement est sacré».

L'action visait le ministre de la Justice, Alberto Ruiz Gallardon, qui défend une réforme visant à limiter l'avortement.Les Femen, un groupe de féministes d'origine ukrainienne, sont connues depuis 2010 pour leurs actions seins nus destinées à dénoncer le sexisme, l'homophobie, la prostitution et la religion. (afp/nxp)

Créé: 12.10.2013, 20h22

Articles en relation

Les Femen manifestent seins nus sur la Seine

Soutien à Greenpeace Une douzaine d'activistes féministes ont brièvement manifesté seins nus vendredi à bord d'un bateau-mouche sur la Seine à Paris en solidarité avec les membres de Greenpeace emprisonnés en Russie. Plus...

Les Femen s'incrustent à la Fashion Week

Paris Deux féministes des Femen ont perturbé un court instant le défilé Nina Ricci jeudi à Paris, en montant seins nus sur le podium tout en criant. Plus...

Les fondatrices de FEMEN quittent l'Ukraine

Harcèlement Trois fondatrices du groupe FEMEN ont annoncé samedi qu'elles avaient quitté l'Ukraine par crainte de poursuites, après la découverte d'armes dans leur bureau à Kiev. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 12 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...