Passer au contenu principal

Le FN et le PS sortent grands gagnants du test de l’après-Charlie

Surprise! Dans le premier scrutin après les attentats, le Front national et le Parti socialiste peuvent revendiquer la victoire. Analyse.

Image d'illustration.
Image d'illustration.
24HEURES/Philippe Maeder

Il y a bel et bien un «effet 11 janvier» pour le Parti socialiste (PS). Et il est positif. Tout comme pour le Front national (FN), qui surfe aussi sur la vague post-attentats de Paris… L’élection partielle dans la 4e circonscription du Doubs, où l’ancien ministre socialiste Pierre Moscovici, nommé commissaire européen, remettait en jeu son siège, avait valeur de test pour toute la classe politique française. Les états-majors des partis au niveau national ont surinvesti dans ce premier scrutin post-Charlie, important aussi en vue des prochaines élections cantonales de mars. Résultat des courses: le FN arrive en tête, le PS résiste bien en seconde place et l’UMP est éliminé dès le 1er tour. Les socialistes ont ainsi de fortes chances de conserver ce siège lors d’un 2e tour aux accents républicains d’un consensus anti-FN.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.