Une fonctionnaire française a profité de la détresse des réfugiés

TurquieUne consule honoraire française basée en Turquie, à Bodrum, a été filmée vendant des bateaux et des gilets de sauvetage sur la route des migrants.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Elle s'appelle Françoise O. et elle a admis, au cours d'un reportage filmé en caméra cachée par France 2, «faire des affaires» avec les réfugiés, tout en précisant que les autorités turques étaient également «impliquées». Et d'ajouter que, de toute façon, si ce n'était pas elle qui le faisait, «d'autres l'auraient fait à [sa] place».

Cette consule honoraire, une fonction à mi-chemin entre les bons offices bénévoles et la fonction de représentante de l'Etat français, basée à Bodrum en Turquie a été suspendue par le ministère des Affaires étrangères français.

Bodrum se trouve sur la route de transit pour la Grèce. Selon l'ONU, quelque 124'000 personnes ont atteint les rivages de la Grèce au cours des sept premiers mois de l'année.

Créé: 12.09.2015, 17h49

Interactif

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.