«La France n'est pas aussi performante que la Suisse, mais elle s’améliore»

Visite d'Etat de François HollandeL’économiste Nicolas Bouzou a effectué un tour d’Europe de l’économie pour comprendre les blocages français. Il décortique les enjeux de la visite de François Hollande en Suisse.

Nicolas Bouzou.

Nicolas Bouzou. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

François Hollande a-t-il lu le livre de Nicolas Bouzou? «Pourquoi la lucidité habite à l’étranger?» est un essai économique, frotté de sociologie et d’histoire, qui fait le tour d’Europe de ce qui fonctionne. Une expérience d’un Français de se décentraliser et d’aller voir ailleurs...

Un peu ce que se propose de faire le président de la république au vu de son programme de visite de deux jours (mercredi 15 et jeudi 16 avril). Innovation, recherche et investissement sont les trois thèmes centraux qui rythmeront le chemin de la délégation française de Berne à Zurich pour finir, évidemment, à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne. Interview de Nicolas Bouzou.

Pourquoi François Hollande a-t-il besoin de venir en Suisse puiser des idées pour l’innovation?

La croissance économique des pays développés comme la France ou la Suisse est égale à la croissance du progrès technique. En d'autres termes elle dépend directement de l'innovation. On sait aujourd'hui d'où vient la capacité d'innovation d'un pays: présence d'universités internationales de haut niveau et capacité à faire naître et grandir des start-up. En pratique les choses sont plus compliquées. La Suisse a su mettre en place des écosystèmes d'innovations performants.

Mais la France n’est pas en reste!

Effectivement, c'est aussi de plus en plus le cas de la France avec le plateau de Saclay ou Grenoble dans les nanotechnologies. Nous ne sommes pas aussi performants que la Suisse mais avec des dispositifs comme les pôles de compétitivité ou le Crédit Impôt Recherche les choses se sont beaucoup améliorées.

L’autonomisation des universités suisses peut-elle servir de modèle aux universités françaises?

Nos universités sont pauvres et pas très performantes mais nous avons d'excellentes écoles comme polytechniques. Avec la BPI (ndlr: banque publique d’investissement) nous commençons aussi à avoir des financements intéressants même si l'épargne des Français s'investit trop peu dans les entreprises pour des raisons surtout culturelles et un peu fiscales.

L’investissement est l’un des thèmes de cette visite. Pourquoi est-il en France un souci lorsqu’il est lié à la recherche et au développement?

A mon avis la vraie différence entre la France et la Suisse se situe à un autre niveau: notre capacité à garder et à faire croître nos entreprises ce qui nous ramène à trois éléments: impôts, charges sociales et précaution.

C’est-à-dire?

Le niveau de l'impôt sur les bénéfices est encore haut en France: même si les choses vont s'améliorer. Le niveau des charges sociales est délirant. Ensuite nous avons une réglementation très stricte qui a notamment fixé dans la Constitution le Principe de Précaution.

Souscrivez-vous à la vision d’un «Job act à la Française» comme préconisé dernièrement par le Prix Nobel Jean Tirole?

Oui, le problème du code du travail est large: il entrave à la fois les licenciements et les embauches ce qui empêche une allocation optimale de la main-d’œuvre. A ce titre, je souscris en totalité aux propositions de Jean Tirole qui sont d'ailleurs soutenues par de nombreux économistes. C'est au niveau des éléments fiscaux et réglementaires que la France pourrait s'inspirer efficacement de la Suisse.

En librairie: Nicolas Bouzou, «Pourquoi la lucidité habite à l’étranger?» – Le tour d’Europe d’un économiste qui guette le réveil français. JC Lattès

Créé: 15.04.2015, 22h38

Articles en relation

France et Suisse affichent leur réconciliation

Visite d'Etat Malgré le blocage avec l'UE sur la question de la libre circulation, Hollande et Sommaruga ont affiché leur réconciliation après des années de tensions fiscales Plus...

La presse encense la «fin des brouilles» et le «modèle Suisse»

François Hollande en Suisse Les titres français à l'exception notable du Monde et de Libération a présenté largement les différents aspects de la visite qui commence ce mercredi. Plus...

François Hollande en visite officielle à Berne

Diplomatie Le président français sera accueilli par le Conseil fédéral à Berne sur la Place de la Cathédrale avec les honneurs militaires. Plus...

Un soldat s'effondre au passage de François Hollande

Insolite Lors des honneurs militaires prévus pour la visite d'Etat de Hollande, un soldat s'est retrouvé étendu inerte sur le sol. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.