François Hollande sur France 2: une bonne prestation qui vient trop tard

CommentaireL’intervention télévisée du président français était présentée comme capitale. A-t-il convaincu ? Notre commentaire.

L'intervention de François Hollande s'est prolongée d'une demi-heure.

L'intervention de François Hollande s'est prolongée d'une demi-heure. Image: KEYSTONE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Malgré son débit vocal beaucoup plus précipité que d’habitude, le président François Hollande a allongé d’une demi-heure son intervention télévisée, face au téléjournaliste de France 2 David Pujadas, jeudi soir. Pourtant, aucune mesure spectaculaire n’a été annoncée. La plus symbolique: lorsque la rémunération des chefs d’entreprise dépassera un million d’euros, leurs entreprises devront verser à l’Etat une taxe de 75% sur ce montant. Comme un chat, le président français retombe sur ses pattes. Ce taux de 75% avait été refusé par le Conseil constitutionnel dans le contexte de l’impôt sur le revenu payé par les ménages; il était alors considéré comme confiscatoire. Mais dans ce nouvel habillage, il devrait passer la rampe puisque cette taxe ne sera pas acquittée par les ménages mais par les sociétés ou les entreprises. En l’occurrence, Hollande démontre qu’il sait faire preuve de ténacité. Et qu’il sait aussi analyser le résultat de certaine initiative populaire en Suisse.

Autre élément intéressant, mais par omission: le chef de l’Etat n’a pas mentionné le nom de son premier ministre Jean-Marc Ayrault, ce qui est rare lors d’une intervention présidentielle. Cela marque sans doute, un certain désaveu devant ce chef du gouvernement qui tient si mal ses ministres, prodigues en couacs. D’ailleurs, ils ont été dûment avertis par un François Hollande souriant mais agacé : la prochaine bévue ministérielle sera punie par une éviction séance tenante.

Excellent sur la guerre du Mali, le président s’est montré moins convaincant sur le plan économique. Or, il l’a maintes fois répété, ce n’est qu’à l’aune de l’emploi qu’il sera jugé à la fin de son mandat. Il a présenté les principales mesures – contrat d’emplois pour les jeunes, pacte de compétitivité, aides diverses à la formation – prises il y a plusieurs mois en affirmant: «La boîte à outils est là. Aux entreprises de s’en servir». Or, les Français n’attendent pas de leur président qu’il détaille l’un après l’autre les outils sortis de leur boîte. Ils veulent connaître le plan général de la maison à bâtir. François Hollande n’a pas comblé cette lacune qui est la sienne depuis le début de sa présidence et se résume ainsi: absence de vision globale des mesures à prendre pour relancer la machine industrielle française.

Telle qu’il l’a donnée au téléspectateur jeudi, cette intervention aurait été parfaite il y a dix mois, lorsque François Hollande commençait son mandat. Aujourd’hui, elle risque fort de tomber à plat.

Créé: 29.03.2013, 09h39

Articles en relation

François Hollande défend son bilan et demande du temps

France Confronté à l'inquiétude des Français, voire leur exaspération, y compris dans son propre camp, le président français a défendu jeudi soir lors d'un entretien télévisé son bilan de dix mois au pouvoir. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.