Passer au contenu principal

François Hollande sur France 2: une bonne prestation qui vient trop tard

L’intervention télévisée du président français était présentée comme capitale. A-t-il convaincu ? Notre commentaire.

L'intervention de François Hollande s'est prolongée d'une demi-heure.
L'intervention de François Hollande s'est prolongée d'une demi-heure.
KEYSTONE

Malgré son débit vocal beaucoup plus précipité que d’habitude, le président François Hollande a allongé d’une demi-heure son intervention télévisée, face au téléjournaliste de France 2 David Pujadas, jeudi soir. Pourtant, aucune mesure spectaculaire n’a été annoncée. La plus symbolique: lorsque la rémunération des chefs d’entreprise dépassera un million d’euros, leurs entreprises devront verser à l’Etat une taxe de 75% sur ce montant. Comme un chat, le président français retombe sur ses pattes. Ce taux de 75% avait été refusé par le Conseil constitutionnel dans le contexte de l’impôt sur le revenu payé par les ménages; il était alors considéré comme confiscatoire. Mais dans ce nouvel habillage, il devrait passer la rampe puisque cette taxe ne sera pas acquittée par les ménages mais par les sociétés ou les entreprises. En l’occurrence, Hollande démontre qu’il sait faire preuve de ténacité. Et qu’il sait aussi analyser le résultat de certaine initiative populaire en Suisse.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.