«Avec le futur pont de Gênes, c'est toute l’Italie qui sera sous les feux de la rampe»

ItalieLe groupe de construction navale Fincantieri est au coeur du projet de nouveau pont. Rencontre avec Giuseppe Bono, administrateur délégué.

Giuseppe Bono est le numéro 2 du géant de la construction navale Fincantieri, actif dans la reconstruction du pont de Gênes.

Giuseppe Bono est le numéro 2 du géant de la construction navale Fincantieri, actif dans la reconstruction du pont de Gênes. Image: Fincantieri

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Que représente un tel défi pour un groupe spécialisé dans la construction navale

Cette opération s’inscrit dans notre stratégie de diversification. Construire des ponts est aussi compliqué que construire des navires, et nous sommes certains avec notre expertise de pouvoir relever ce défi. Il faut rappeler que nous avons déjà travaillé dans ce domaine au siècle dernier, à partir des années trente, et que nous avons une centaine de constructions à notre actif au niveau mondial. Nous avons d’ailleurs élargi nos compétences à la construction de grandes infrastructures à travers le rachat d’entreprises importantes et consolidées dans ce secteur.

Concrètement, comment allez-vous procéder?

En partenariat avec les autres groupes retenus pour ce chantier, nous partirons du projet présenté par l’architecte Renzo Piano. Lorsque le pont Morandi sera détruit, la société que nous avons cofondée, «PerGenova», donnera officiellement le coup d’envoi à la construction de la nouvelle structure. Nous pourrons réutiliser une partie du matériel du vieux pont qui sera traité et remis en état. Ces opérations vont nous permettre d’agrandir notre chantier situé à Sestri Ponente, soit à quelques kilomètres à peine de l’endroit où sera construit le nouveau pont. Cela va également relancer l’emploi et permettre de réaménager le territoire, ce qui aura des retombées économiques importantes.

Quel sera l’apport de Fincantieri au niveau du chantier?

Avec le groupe Salini, nous allons contrôler la totalité des travaux, du début à la fin. Pour le moment, je peux difficilement dévoiler tous les détails de l’opération puisque nous avons à peine signé le contrat et que, par ailleurs, nous ne nous occupons pas de la démolition du vieux pont. Il est évident que notre expérience dans le domaine de la construction - charpentes, structures en acier - sera très utile et que nous mettrons aussi à disposition notre main d’oeuvre spécialisée. Notre objectif principal est de veiller à la sécurité et à l’environnement, deux thèmes essentiels pour notre groupe.

Avec la construction du pont de Gênes, Fincantieri ouvre un nouveau volet?

Nous avons déjà écrit une nouvelle page en bâtissant des structures importantes à l’étranger. Je pense notamment au pont suspendu que nous construisons en Roumanie. Il sera le plus long de tout le pays et la troisième plus grande structure au niveau européen en raison de la longueur de la travée centrale. Par ailleurs, nous avons également d’autres projets en cours toujours dans le domaine des infrastructures, en Italie mais aussi en Afrique et au Moyen-Orient. Nos regards sont aussi tournés du côté de la Suisse, un marché prometteur.

Comment avez-vous participé à l’appel d’offre pour la construction du nouveau pont?

Nous avons été interpellés puis choisis avec le groupe Salini car nos deux entreprises offrent des garanties certaines aux institutions et au commissaire extraordinaire à la reconstruction. Durant les prochains mois, Gênes et toute l’Italie seront sous les feux de la rampe. C’est important, même si l’histoire a déjà montré que notre pays est capable de renaître de ses cendres et qu’il le fera encore avec la construction du nouveau pont. (24 Heures)

Créé: 08.02.2019, 14h00

Il y a six mois

Chantier de titan

Concept Imaginée par l’architecte génois Renzo Piano, la forme du futur pont rappellera la coque d’un navire en hommage à la ville de Gênes et à ses grands navigateurs comme Christophe Colomb. Le projet prévoit aussi 43 lampadaires spéciaux en hommage aux 43 victimes.

Dimensions D’une longueur de 1100 mètres, il sera porté par 19 piliers en béton armé, soit neuf de plus que le pont Morandi.

Coûts En additionnant les frais de démolition (20 millions), de reconstruction (220 millions), d’expropriations (140 millions) et les imprévus (20 millions), la facture totale atteindra 400 millions d’euros.

Calendrier Le chantier de démolition a débuté en décembre 2018. La construction du nouvel ouvrage débutera avant la fin de mars et doit s’achever à la fin de l’année.

Articles en relation

«À Gênes, l’immobilisme n’est pas inscrit dans nos gènes»

Italie Le pont Morandi disparaît ce vendredi. Le chantier qui s'ouvre doit permettre à Gênes de se relever. Entretien avec le maire, Marco Bucci. Plus...

Le pont de Gênes va mourir pour renaître

Italie Les ultimes reliques du pont Morandi doivent disparaître ce vendredi. Les habitants, eux, désespèrent face à l’état du quartier Plus...

Le pont s'est écroulé et la vie s'est arrêtée

Catastrophe à Gênes Au lendemain de la catastrophe qui a touché Gênes et tué quelque 42 personnes, la colère gronde. La société qui gère le viaduc de Gênes risque de grosses sanctions. Plus...

À Gênes, le pont de la honte sera bientôt réduit en gravats

Italie Le chantier de démolition a été inauguré samedi. Les engins sont prêts. Une décision de justice est encore attendue ce lundi. Plus...

Gênes risque l’asphyxie économique

Italie Avec le pont Morandi, la ville perd l’une de ses artères principales et fait face à un casse-tête logistique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.