Les garants d'Assange sommés de passer à la caisse

Justice britanniqueLes neuf supporteurs de Julian Assange qui s'étaient portés garants de sa liberté conditionnelle seront contraints de payer 93'500 livres (140'690 francs) à la justice britannique.

Julian Assange à la fenêtre de l'ambassade d’Équateur à Londres.

Julian Assange à la fenêtre de l'ambassade d’Équateur à Londres. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La justice britannique a ordonné lundi aux personnes qui s'étaient portées garantes de la liberté conditionnelle de Julian Assange de verser 93'500 livres après que le fondateur de WikiLeaks se fut réfugié à l'ambassade d'Equateur à Londres. Ces personnes «n'ont pas réussi à remplir leur devoir, à s'assurer qu'il (Julian Assange) se rende», a déclaré le juge Howard Riddle.

En fixant les règles de la liberté conditionnelle de Julian Assange en décembre 2010, la justice «avait estimé qu'il y avait des raisons substantielles de penser que l'accusé s'enfuirait et que le risque ne pouvait être pris qu'en échange de conditions strictes dont le dépôt de garantie» et une caution, a-t-il poursuivi.

«Des personnes qui versent un dépôt de garantie s'engagent à perdre une somme d'argent si l'accusé ne se rend pas comme demandé», a-t-il rappelé en fixant cette somme à 93'500 livres.

Terré dans l'ambassade

Julian Assange a enfreint les dispositions de sa liberté conditionnelle en se réfugiant mi-juin à l'ambassade d'Equateur à Londres, alors qu'il était sur le point d'être extradé vers la Suède, qui le réclame dans une affaire de viol et agression sexuelle présumés.

Il est depuis terré dans ce bâtiment. L'Australien de 41 ans affirme qu'il risque à terme d'être extradé vers les Etats-Unis, furieux de la publication par WikiLeaks de documents américains secrets, et d'y encourir la peine de mort.

Au total, neuf personnes, dont le prix Nobel de médecine John Sulston et Vaughan Smith, un ami de Julian Assange qui l'a hébergé pendant plus d'un an dans son manoir anglais, doivent verser 93'500 livres à la justice. (afp/nxp)

Créé: 09.10.2012, 07h48

Articles en relation

Pas d'accord en vue entre Londres et Quito

Affaire Assange Londres et Quito n'ont pas trouvé d'accord sur le cas du fondateur de WikiLeaks lors de la rencontre de leurs ministres des Affaires étrangères jeudi à New York. Plus...

L'Équateur demande des «excuses» à l'Angleterre

Wikileaks Le ministre équatorien des Affaires étrangères estime que Londres a «porté atteinte à la souveraineté du pays» en voulant extrader Julian Assange. Plus...

Affaire Assange: la Suède exige des garanties de Washington

Demande d'extradition La loi suédoise et la Convention européenne des droits de l'Homme signée par la Suède interdisent l'extradition d'une personne vers un pays où elle encourt la peine de mort. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.