«Indigné», Hollande temporise sur son couple

FranceAlors que l'affaire Gayet parasite son action, le président a reconnu que son couple traversait des moments «douloureux» et promis une clarification.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président français François Hollande, dont un magazine a révélé une liaison avec une actrice, a admis mardi que son couple traversait des moments «douloureux». Il a promis qu'il clarifierait sa relation avec sa compagne, Valérie Trierweiler, avant une visite d'Etat aux Etats-Unis prévue le 11 février.

Alors que cette affaire parasite largement son action, M. Hollande a tenté de centrer sa traditionnelle intervention de début d'année devant la presse sur son action économique. Il a promis des baisses de charges de 30 milliards d'euros (37 milliards de francs) pour les entreprises dans l'espoir de relancer une croissance atone.

La troisième conférence de presse de son mandat, tenue devant 500 journalistes, devait être consacrée au cap politique suivi en 2014. Elle a toutefois été parasitée dès la première question par une interrogation sur sa vie privée: Valérie Trierweiler est-elle toujours la première Dame de France ?

«Chacun dans sa vie personnelle peut traverser des épreuves. C'est notre cas, ce sont des moments douloureux», a répondu le président. «Les affaires privées se traitent en privé, dans une intimité respectueuse de chacun (...). Ce n'est ni le lieu, ni le moment de le faire», a-t-il ajouté, précisant qu'il ne souhaitait répondre à aucune question sur le sujet.

«Indignation totale»

Il a néanmoins fait part de son «indignation totale» après les révélations sur sa liaison avec une actrice de 41 ans, Julie Gayet, par le magazine Closer, contre lequel il n'engagera toutefois pas de poursuites judiciaires.

Le président français, 59 ans, a promis de clarifier la situation de son couple avant une visite aux Etats-Unis, le 11 février. Valérie Trierweiler, la compagne officielle du président, hospitalisée quelques heures après les révélations de Closer, n'était toujours pas sortie de l'hôpital mardi.

Interrogé à ce propos, M. Hollande s'est borné à dire qu'elle se «reposait». «Elle se repose et je n'ai pas d'autre commentaire à faire», a déclaré d'un ton très sec le chef de l'Etat.

Interrogations sur la sécurité

Dans son édition de mardi, le quotidien Le Monde n'hésitait pas à parler de «dysfonctionnements» des services, et notamment la sécurité du président. Ceux-ci se sont montrés incapables de déceler les paparazzi devant l'appartement abritant les amours de François Hollande à deux pas de la présidence, laissait entendre le journal.

«Partout ma sécurité est assurée et à tout moment, lorsque je me déplace officiellement, en France, à Paris, dans le monde ou quand je me déplace à titre privé, forcément avec une protection qui est moins étoffée», a répliqué M. Hollande.

Cette affaire tombe mal pour le président français, après une année 2013 politiquement désastreuse et avant des élections municipales difficiles en mars.

Retrouvez l'essentiel de l'affaire Hollande/Gayet en images:

Vif mécontentement

Le vif mécontentement des Français sur la pression fiscale, le taux de chômage et les restructurations a fait plonger depuis des mois le taux de popularité du président et de son gouvernement. Selon les dernières enquêtes d'opinions, le chef de l'Etat continue de n'être soutenu que par seulement un quart de la population française.

Lors de sa conférence, François Hollande a annoncé un nouvel allègement fiscal de 30 milliards d'euros pour les entreprises (37 milliards de francs). Il a également confirmé l'objectif de 50 milliards d'euros (près de 62 milliards de francs) d'économies supplémentaires entre 2015 et 2017.

«La France doit impérativement retrouver de la force économique», a souligné le chef de l'Etat, qui a reconnu ne pas avoir «encore gagné la bataille pour l'emploi», estimant toutefois qu'une «tendance se dessine» en ce qui concerne le chômage, avant la publication des chiffres pour décembre 2013.

Pacte de responsabilité

Dans un propos liminaire, le président a précisé les contours du «pacte de responsabilité» évoqué lors de ses vœux aux Français le 31 décembre. Pour lui, il s'agira du «plus grand compromis social depuis des décennies».

Il a également évoqué trois propositions franco-allemandes pour relancer l'Europe, dont une «initiative pour une convergence économique et sociale» entre les deux pays, et une coordination pour la transition énergétique.

Assumant l'étiquette de «social-démocrate», le président socialiste a réfuté l'idée qu'il puisse être «gagné par le libéralisme», comme certains commentateurs l'ont écrit.

Retrouvez l'intégralité de la conférence de presse: (arrivée de François Hollande à 10:00)

(ats/nxp)

Créé: 14.01.2014, 18h43

Articles en relation

Revivez la conférence de presse de François Hollande

Conférence de presse Prévue depuis longtemps, l'intervention du président français François Hollande est très attendue après les révélations sur sa liaison avec l’actrice Julie Gayet. A suivre en direct avec 24 heures! Plus...

Séjour à l'hôpital prolongé pour Valérie Trierweiler

Juliegate Suite aux révélations sur la supposée liaison de François Hollande, la compagne du président de la République avait été hospitalisée vendredi. Et devait sortir ce lundi. Plus...

Le paparazzi de Closer est aussi l'auteur des photos de Mazarine

Affaire Hollande/Gayet Le photographe Sébastien Valiela, l'auteur des photos qui ont révélé la relation de François Hollande et de Julie Gayet, est aussi celui des premiers clichés de la fille de François Mitterrand. Plus...

Galerie photo

L'affaire Hollande-Gayet

L'affaire Hollande-Gayet La vie du président français a basculé entre le 10 janvier 2014, révélations de Closer, et le 25 du même mois, où il a annoncé sa séparation avec Valérie Trierweiler.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...