Entre Hollande et Gayet, tout aurait débuté en 2011

RévélationsNouveau dossier dans «Closer» et grossesse démentie par Julie Gayet: loin de se calmer, le «Juliegate» reprend de plus belle face au silence de Hollande.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le magazine Closer annonce la parution dans son numéro du vendredi 17 janvier d'une enquête exclusive sur la relation entre François Hollande et Julie Gayet, qui s'intitule «Ils s'aiment depuis deux ans!»

«Il l’impressionne»

«Tout commence en 2011», peut-on lire sur le site internet du magazine Closer ce jeudi 16 janvier au soir.

«De leur rencontre, informelle, dans un restaurant près de la maison de la radio, l’actrice garde le souvenir d’un "homme humble", à l’écoute. Ensemble ils parlent cinéma. "Il l’impressionne". Jamais très loin du candidat, elle est assise à quelques rangs de lui lors de l’investiture socialiste. Des étoiles plein les yeux», commente encore le magazine.

Celui-ci promet d'en dire plus dans sa version papier sur «le deuxième appartement qui a abrité leurs amours secrètes pendant deux ans, leurs week-ends dans le sud de la France (...) et tous les détails de cette liaison». Jeudi soir, la Une de Closer faisait déjà le tour des réseaux sociaux.

Julie Gayet dément être enceinte

Après son éviction du jury de la Villa Medicis, Julie Gayet était quant à elle au centre d'un nouveau scandale sur la Toile ce jeudi. Contactée par la radio privée Europe 1, Julie Gayet a tenté de mettre un terme aux rumeurs de grossesse suite au tweet d'un blogueur français (retiré depuis) qui affirmait que l'actrice était enceinte de quatre mois.

Celle-ci a «spontanément démenti jeudi soir auprès d’Europe 1 qu’elle était enceinte» peut-on lire sur le site de la radio.

La rumeur avait notamment été reprise par quelques titres de la presse étrangère, comme en témoigne le site du quotidien britannique Daily Mail.

Les révélations le 10 janvier dernier du même magazine sur la liaison du président français avec Julie Gayet, une actrice de 41 ans, ont été suivies de l'hospitalisation en urgence de Valérie Trierweiler, 48 ans, et ont provoqué une plainte en justice de la comédienne contre l'hebdomadaire.

Julie Gayet réclame 50'000 euros de dommages et intérêts pour atteinte à la vie privée, 4000 euros de frais de procédure, ainsi qu'une publication judiciaire en couverture de l'hebdomadaire.

Retrouvez les moments forts de l'affaire Hollande/Gayet en images:

Créé: 17.01.2014, 09h07

Articles en relation

Crise de nerfs, dépression, qu'est-il arrivé à Trierweiler?

Juliegate Depuis jeudi, jour de l'hospitalisation de la compagne de François Hollande, les médias se perdent en conjectures sur l'état de santé de Valérie Trierweiler. On fait le point. Plus...

Julie Gayet réclame 50'000 euros à «Closer»

Justice L'actrice française a attaqué en justice pour atteinte à la vie privée Closer, qui a révélé sa liaison avec le président François Hollande, a annoncé jeudi le magazine people. Plus...

Quand les jeux vidéos s'emparent du «Juliegate»

TENDANCES Les jeux en ligne reprennent à leur sauce l'affaire Hollande-Gayet en imaginant courses de scooter et jeux de piste. Plus...

Galerie photo

L'idylle de François Hollande fait rire les internautes

L'idylle de François Hollande fait rire les internautes Montages humoristiques et caricatures grinçantes abondent sur les réseaux sociaux depuis que le magazine «Closer» a annoncé une liaison entre François hollande et une actrice.

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.