Passer au contenu principal

FranceL'homme retranché dans un musée a été interné

Un homme s'est enfermé dans le musée archéologique de Saint-Raphaël durant 4h mardi, dans le sud de la France. Il a agi seul et n'était pas armé.

Le musée de Saint-Raphaël, dans le Var.
Le musée de Saint-Raphaël, dans le Var.
google street view

Un homme, «très perturbé» au point de prétendre s'appeler «Aladin», a été hospitalisé d'office après avoir été délogé mercredi d'un musée de la Riviera française où il s'était retranché plusieurs heures.

«C'était impossible de l'interroger»

L'homme, qui aurait 18 ans mais a donné plusieurs identités, s'était introduit dans le musée archéologique de Saint-Raphaël (sud-est) dans la nuit et y est resté, seul et sans armes, environ quatre heures avant d'être interpellé vers 11H00.

Mercredi après-midi, sa garde à vue a été suspendue et l'homme a été transféré en hôpital psychiatrique, un médecin psychiatre ayant «considéré que son discernement était aboli», a annoncé à l'AFP le procureur Patrice Camberou.

«C'est quelqu'un de très, très perturbé mentalement, il était totalement délirant, c'était impossible de l'interroger», ou de déterminer ses motivations, a précisé le magistrat. Les empreintes du forcené ont conduit les enquêteurs vers plusieurs identités à vérifier.

«Rien qui laisse penser à des menaces»

Plusieurs inscriptions en arabe avaient été aperçues sur les murs et du mobilier. Une source policière affirmait en matinée que l'une d'elles signifiait «le musée va devenir un enfer», mais «rien n'est confirmé sur ce point», a précisé le procureur.

«Il n'y a rien qui laisse penser à des menaces», a-t-il cependant poursuivi, soulignant que l'homme écrivait «très mal l'arabe».

L'homme a finalement été interpellé «sans résistance et sans violence» dans les jardins du musée, selon les autorités locales.

20'000 visiteurs par année

Classé monument historique, le musée d'archéologie, situé rue de la Vieille église, au coeur du vieux Saint-Raphaël, constitue un espace de 800 m2 d'exposition avec l'église romane attenante. Il accueille environ 20'000 visiteurs par an.

«Nous étions dans notre appartement, au-dessus du restaurant, quand nous avons été réveillés par la police, vers 08h00, qui nous a demandé d'évacuer», avait témoigné dans la matinée auprès de l'AFP Sébastien Belkacem, le patron du Duplex, un restaurant situé en face du musée.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.