Les Hommen bombent le torse mais cachent leur visage

FranceOn connaissait les Femen, dont les actions controversées sont relayées abondamment par les médias. C'est au tour des Hommen de faire parler d’eux.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le mouvement militant des Hommen trouve ses origines dans les manifestations contre le mariage pour tous qui ont animé la vie sociale de l’Hexagone, au printemps dernier. Les Hommen revendiquent une défense des valeurs de la famille et de la France.

Le mouvement tire ses idéaux à partir de références patriotiques. Les actions des Hommen sont dirigées essentiellement contre le gouvernement. C’est à Paris que les militants sont les plus nombreux, mais le mouvement commence à essaimer dans plusieurs villes de province.

Les Hommen n’ont apparemment pas de chef ou de porte-parole désigné, ainsi qu’a pu le vérifier un journaliste des Inrocks qui a cherché à rentrer en contact avec eux: «Ils ne divulguent aucun contact sur leur site web et n’acceptent de répondre à une interview par téléphone qu’au bout d’un certain nombre de mails adressés à leur page Facebook. Ultime précaution: ce n’est pas vous qui appelez les Hommen mais les Hommen qui vous appelle, et en numéro masqué de surcroît».

Affublés d'un masque blanc

S’ils apparaissent le torse nu, en référence au mouvement des Femen dont les activistes manifestent seins nus, le look des Hommen se veut assez homogène: pantalons souvent de couleur, mocassins ou chaussures «Bateau», et un accessoire qui les différencie invariablement de leur pendant féminin en garantissant leur anonymat: un masque blanc de Pierrot avec une larme pour signifier qu’ils représentent «la majorité silencieuse qui sort de l’ombre».

Comme ils l'écrivent sur leur blog, les Hommen se définissent comme étant un «mouvement né suite aux bavures policières sur des enfants lors de la Manif pour tous le 24 mars, des jeunes hommes qui s'opposent fermement à la politique actuelle qui veut bâillonner le peuple.»

Sur leur page Facebook, les Hommen définissent trois objectifs visés par leurs actions: «Les femmes et les enfants d'abord», «non à la loi anti-parité pour les enfants» et «non à la filiation fiction». Selon les statistiques, la page attire en majorité des jeunes de la tranche d’âge 18-24 ans.

Si les actions des Hommen ont le plus souvent une portée médiatique limitée à la France, plusieurs actions chocs ont néanmoins franchi les frontières. C’est le cas notamment de celle menée durant le tournoi de tennis du Grand Chelem, à Roland-Garros. Plusieurs militants du mouvement n’avaient pas hésité à perturber, fumigène à la main, la finale opposant Nadal à Ferrer le 9 juin dernier.

Les Hommen perturbent la finale de Roland-Garros

Suite notamment à cette action peu crédible, la notoriété des Hommen a allégrement atteint l'Atlantique. Ils sont ainsi devenus la risée des réseaux sociaux pour de nombreux Américains les qualifiant d’opposants «les plus homo-érotiques du monde».

En France, les railleries sont également de plus en plus nombreuses et un faux blog a même été mis en ligne pourvu du slogan pastiché: «Nous sommes jeunes, nous sommes de droite et nous sommes des garçons qui aimons les garçons», comme pour mieux insister sur leur penchant anti-gay.

Créé: 16.08.2013, 12h42

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.