Huée et surenchère politique après le drame à Nice

FranceLa cérémonie a été perturbée par des militants d’extrême droite. Sur TF1, Nicolas Sarkozy a durci son discours.

Le préfet des Alpes-Maritimes, Adolphe Colrat (à g.), le premier ministre, Manuel Valls, et Christian Estrosi, président de Provence-Alpes-Côte d’Azur, lors de la cérémonie à Nice.

Le préfet des Alpes-Maritimes, Adolphe Colrat (à g.), le premier ministre, Manuel Valls, et Christian Estrosi, président de Provence-Alpes-Côte d’Azur, lors de la cérémonie à Nice. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce devait être une cérémonie de recueillement d’hommage aux victimes de l’attentat commis le 14 juillet à Nice. Elle s’est terminée en bronca contre l’exécutif. Lundi à midi, le premier ministre Manuel Valls, des ministres ainsi que nombre d’élus locaux se sont rendus en cortège sur la promenade des Anglais pour assister à la minute de silence consacrée au souvenir des 84 personnes tuées par Mohamed Lahouaiej-Bouhlel. C’est alors qu’une partie de la foule, composée d’éléments de l’extrême droite niçoise, a lancé des huées à l’endroit du gouvernement, accompagnées de cris hostiles: «Démission», «assassins».

La désunion nationale règne, d’autant plus que la campagne pour désigner le candidat de la droite à l’élection présidentielle de 2017 a commencé. Aussi, les nombreux prétendants font-ils assaut de propos plus virils les uns que les autres. A ce jeu oratoire, l’ancien président – qui rêve de reconquérir l’Elysée – s’est montré très pugnace, hier. Nicolas Sarkozy devait réoccuper ce créneau sécuritaire qui est le sien d’ordinaire, mais que son principal rival Alain Juppé lui avait ravi temporairement en étant le premier à vilipender le gouvernement, juste après l’attentat.

«Il y a des choses que l’on aurait dû faire», s’est exclamé Sarkozy sur TF1 comme «le port de bracelet électronique ou l’assignation à résidence ou la mise en centre de rétention des fichés S étrangers soupçonnés de liens avec le terrorisme». Il a également réclamé la fermeture des lieux de culte radicaux. Cela dit, ces mesures n’auraient pas empêché Mohamed Lahouaiej-Bouhlel de perpétrer son massacre puisqu’il n’était pas fiché comme terroriste. Et, ne fréquentant aucune mosquée en France, il n’aurait pas pu s’y radicaliser.

La personnalité de ce ressortissant tunisien apparaît peu à peu. Selon le général de gendarmerie Jean-Louis Esquivié, numéro 2 de la cellule antiterroriste de l’Elysée sous la présidence Mitterrand, «Lahouaiej-Bouhlel n’est pas le type complètement déséquilibré présenté par les médias. Il semble même calculateur et intelligent. Selon l’une de ses condisciples à l’université, il était même un bon élément». Le terroriste suivait une formation d’ingénieur à l’Université de Monastir, formation qu’il a abandonnée avant d’entrer en France. «Le fait qu’il ait mené une vie dissolue et n’ait pas fréquenté de mosquée ne signifie rien. La dissimulation, la taquiya, est très pratiquée par les djihadistes», ajoute Jean-Louis Esquivié. Hier, le procureur Molins a indiqué que le tueur avait fait de nombreuses recherches sur Internet concernant de précédents attentats djihadistes et possédait des images de Daech sur son ordinateur.

Le général de gendarmerie relève le désarroi qui s’est emparé des gouvernants: «C’est la résilience qui est attaquée par les terroristes. Contre cela, le monde politique n’a pas trouvé de parade. Désormais, le peuple et les terroristes sont face à face. Que le monde politique soit désuni, c’est une chose. Mais si le peuple flanche et se désunit, alors le pire deviendra probable.»

Créé: 18.07.2016, 21h41

Articles en relation

«Intérêt certain et récent pour la mouvance djihadiste»

Attentat de Nice Le procureur de la République de Paris, François Molins, a confirmé que le terroriste avait effectué des repérages. Plus...

Ces héros ont tenté d'arrêter le camion tueur

Attentat de Nice «Nice Matin» a retrouvé le piéton qui a couru derrière le camion pour arrêter sa course meurtrière. Un motard a aussi tenté de s'interposer. Plus...

Nouvelles frappes de la France contre Daech

Attentat de Nice Le ministre français de la Défense a indiqué que Paris avait effectué deux frappes aériennes contre des positions de l'EI au Proche-Orient. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.