«On a l’impression d’être dans le rond-point de Raymond Devos!»

HumourNatacha Polony s'amuse des parallèles entre le sketch «Plaisir des sens» et la crise des «gilets jaunes».

Dans son sketch «Le plaisir des sens», Raymond Devos dénonçait les taxes abusives. C'était en 1958.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Sens interdit! Sens interdit!» En désespoir de cause, coincé dans un carrefour giratoire, Raymond Devos interpelle un agent dans son sketch «Le plaisir des sens»: «Il n’y a que quatre rues et elles sont toutes en sens interdit!» Il est probable que l’humoriste franco-belge délivrait, en 1958, avec son sketch sur les taxes abusives, une analyse acérée - et bien avant l'heure! - de la révolte des «gilets jaunes». Bloqué sur la route et obligé de payer des taxes à tire-larigot, l'humoriste livrait une séquence hilarante faisant aujourd'hui écho à l’actualité brûlante de la France: la révolte des «gilets jaunes». C’est en tout cas ce qu’a relevé avec humour Natacha Polony, directrice de la rédaction de «Marianne», dans l’émission spéciale «Gilets jaunes», la France en crise», diffusée le 2 décembre sur France 2. «On a l’impression d’être dans le rond-point de Raymond Devos, on tourne et il n’y a que des sens interdits!»

La séquence vidéo de l'émission spéciale «Gilets jaunes», la France en crise»

«La dévaluation compétitive ? Sens interdit. Les déficits pour faire de l’investissement? Sens interdit. La protection des filières industrielles contre la concurrence déloyale? Sens interdit», s'exclame Natacha Polony dans une séquence vidéo d'un peu plus de deux minutes. Si la journaliste ne semble pas voir comme seule issue à cette impasse la suppression nette de toutes ces interdictions, Raymond Devos arrivait quant à lui à une conclusion plus funeste, rappelant qu’après l’ambulance qui tourne en rond, la prochaine étape n’est autre que le corbillard…

(24 heures)

Créé: 06.12.2018, 14h16

Articles en relation

«C'est un imposteur, un menteur, il nous méprise»

France Emmanuel Macron s'évertue à apaiser les «gilets jaunes» face aux craintes de «très grande violence» samedi à Paris. Plus...

«Gilets jaunes»: la hausse des taxes est «annulée»

France L'augmentation des taxes sur le carburant n'interviendra pas en 2019. L'Elysée craint toutefois «une très grande violence» samedi. Plus...

Chute de popularité pour le couple exécutif

France Emmanuel Macron et Edouard Philippe ont vu leur cote de popularité chuter à la suite du mouvement des gilets jaunes. Plus...

La «haine» contre le «roi» Macron, objet de la colère

«Gilets jaunes» Les revendications des «gilets jaunes» traduisent le fossé entre riches et pauvres en France et prennent des allures de révolte contre un président «roi». Plus...

«Il faut dire la vérité aux Français»

«Gilets jaunes» Le ras-le-bol fiscal hurlé sur les ronds-points de France fait écho aux alertes lancées depuis plusieurs années par l’essayiste Agnès-Verdier-Molinié. Rencontre cette semaine à Genève. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.