«Sans Jean-Marie Le Pen le rassemblement des patriotes sera plus aisé»

FranceVice-président du FN, Florian Philippot symbolise le malaise du parti et la fracture des Le Pen. Interview avec le politicien français qui monte

Florian Philippot, vice-président du Front national. Image: AFP

Florian Philippot, vice-président du Front national. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans la guerre entre les Le Pen, Florian Philippot (34 ans) est au centre du cyclone. Depuis sa suspension du Front national, Jean-Marie Le Pen concentre ses attaques contre ce vice-président qu’il dépeint en «gourou de Marine Le Pen». Venu de la gauche, admirateur de De Gaulle, Florian Philippot est omniprésent. Interview.

La formation de Jean-Marie Le Pen pourrait s’appeler «anti-Philippot». Vous le vivez bien?

Cela m’est parfaitement indifférent. Il a beau m’agonir d’injures et d’insultes, cela ne me fera pas dévier du travail immense qui nous attend derrière Marine Le Pen. Les outrances verbales ne déshonorent que leur auteur et non celui qui en est l’objet. La clarification qu’a apportée Marine Le Pen et sa volonté de moderniser le mouvement ne feront que renforcer le FN.

Jean-Marie Le Pen peut-il encore déstabiliser le parti?

La clarification de la ligne du FN – patriote, nationale, républicaine – permet au FN, et à sa présidente Marine Le Pen, de regarder l’avenir avec confiance. C’est d’ailleurs ce à quoi nous travaillons en vue d’une assemblée générale (ndlr: par correspondance) qui permettra de refonder le mouvement. Nous voulons, entre autres, renforcer la démocratie interne et nous proposerons la suppression de la présidence d’honneur, entre autres réformes.

Cette refondation ira-t-elle jusqu’au changement de nom?

Pas le nom, ce n’est pas à l’ordre du jour. Mais nous allons adapter l’appareil du parti à la présidentielle de Marine Le Pen pour 2017. Nous devons mettre en place le dernier étage de notre fusée pour atteindre l’Elysée. Le premier étage a permis d’atteindre 15%. Le deuxième: 25%. Nous devons désormais repenser notre parti sur un modèle moderne, dynamique, qui le rendra encore plus fort et plus performant.

Pourquoi Jean-Marie Le Pen ne pouvait-il être associé à cette refondation du FN? A-t-il, par jalousie envers sa fille, saboté la normalisation du parti?

La jalousie est une explication possible, mais nous avons renoncé à essayer de comprendre. Le bureau exécutif n’a pu que constater la volonté de nuire, ses provocations à répétition et systématiques depuis des mois. Tout comme son entreprise de démolition permanente des positions de Marine Le Pen. Nous sommes heureux que cette clarification nous permette de sortir renforcés. Et face à nous, UMP comme PS sont très inquiets de ce qui se passe.

Est-ce l’hypothèque Jean-Marie Le Pen qui vous a empêché de décoller lors des Départementales? Le report des voix de la droite vers le FN ne s’est pas fait comme envisagé...

Le parti n’a jamais été aussi fort. Nos excellents résultats lors des Européennes, puis lors des Départementales, l’illustrent. Nous avons fait 25% lors des Européennes. Et 36%, en projection nationale, lors du deuxième tour des Départementales. Les déclarations de Jean-Marie Le Pen sur Pétain et le «détail de l’histoire», entre autres, étaient en effet de nature à jeter un trouble parmi les électeurs. Clairement, le rassemblement des patriotes autour de notre projet sera désormais plus aisé.

Le programme économique de ce nouveau FN est social étatiste, en contradiction avec certaines convictions d’une partie du FN historique?

Le programme économique du FN est extrêmement cohérent. Il n’est ni de gauche ni de droite mais pragmatique. Nous sommes raisonnablement protectionnistes et pour que la France ait sa souveraineté économique comme une arme face à la mondialisation sauvage. Nous défendons les artisans, les PME et les PMI, car nous ne croyons pas que la reprise, l’emploi et la réindustrialisation se feront par les grands groupes internationaux. Nous sommes pour une sortie concertée de l’Euro, qui est une véritable catastrophe pour la France. Nous voulons pouvoir, comme l’Angleterre et la Suisse d’ailleurs, disposer d’une monnaie qui serait au service de notre économie.

Un programme très critiqué par ailleurs!

L’UMP et le PS, qui nous craignent, ignorent notre programme et le critiquent sans fondement ou alors le caricaturent à dessein. Mais eux, que proposent-ils? Leurs résultats sont épouvantables. Le FN n’a jamais été aussi fort. Nos résultats le prouvent et notre programme économique, loin d’être un problème, participe de ce succès. À nous de mieux le faire connaître encore.

Créé: 17.05.2015, 19h00

Articles en relation

Le 1er Mai perturbé du FN et de Marine Le Pen

France Discours interrompu par les Femen. Pluie. Faible affluence. Dernier baroud d’honneur de Jean-Marie Le Pen. La fête du FN se rate. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.