Passer au contenu principal

Julian Assange sera moins surveillé

Les autorités retirent les gardes postés devant l'ambassade équatorienne où se trouve le fondateur de Wikileaks depuis 2012.

Une surveillance avait été mise en place 24h/24.
Une surveillance avait été mise en place 24h/24.
Archives, Reuters

La police britannique a annoncé lundi l'arrêt de la surveillance physique 24h/24 de l'ambassade équatorienne à Londres, où est réfugié le fondateur de Wikileaks Julian Assange. Elle va la remplacer par «un certain nombre de mesures, visibles et masquées».

«Il est disproportionné d'avoir la présence permanente d'officiers» à l'ambassade de l'Équateur à Londres, a indiqué la police britannique alors que cette surveillance 24h/24 était critiquée pour son coût. «Toutefois l'opération pour arrêter Julian Assange continue et s'il devait quitter l'ambassade, la police britannique mettrait tout en œuvre pour l'arrêter», précise Scotland Yard.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.