Jean-Marie Le Pen peut rester au FN

FranceLa justice française annule la suspension du Front national de son leader historique et cofondateur Jean-Marie Le Pen. Mais rien n'est gravé dans le marbre puisque le parti interjette appel.

Jean-Marie Le Pen a obtenu l'annulation de sa suspension du parti qu'il a fondé.

Jean-Marie Le Pen a obtenu l'annulation de sa suspension du parti qu'il a fondé. Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Jean-Marie Le Pen peut rester adhérent du FN, en dépit de l'exclusion prononcée par son parti en mai dernier. C'est le tribunal de grande instance de Nanterre qui l'a décidé en annulant ce jeudi 2 juillet, pour «une question de forme», la suspension du cofondateur du Front national, par un bureau exécutif du parti d'extrême droite le 4 mai dernier.

Le parti «devra rétablir M. Jean-Marie Le Pen dans tous les droits attachés à sa qualité d'adhérent et le cas échéant à celle de président d'honneur», précise le jugement. Mais on est loin d'être au bout de la procédure puisque, quelques heures plus tard, le FN faisait savoir qu'il prenait «acte de la décision», «rendue pour un seul motif de forme» mais que «Toutefois, il la conteste et en interjette appel», indique le parti.

Jean-Marie votera au congrès du FN

«En tout état de cause, ce jugement n'aura qu'un seul effet: permettre à Jean-Marie Le Pen de voter dans le cadre du congrès dont les résultats seront connus dans 8 jours, c'est-à-dire le 10 juillet prochain», ajoute le FN. La décision du tribunal de Nanterre, «ça ne change pas grand-chose», a assuré Florian Philippot, vice-président du FN, sur BFMTV.

Le numéro deux du FN a expliqué que le matériel de vote allait être adressé à M. Le Pen, «pour qu'il puisse voter au congrès puisqu'il est rétabli dans ses qualités d'adhérent du Front national».

Césure consumée

Le parti a organisé un congrès extraordinaire par voie postale pour soumettre les nouveaux statuts du parti, où ne figure plus le titre honorifique de «président d'honneur» (celui de Jean-Marie Le Pen jusqu'à sa suspension). Plus de 51'000 adhérents sont appelés à voter.

«Dans la tête des gens, la séparation est faite et refaite. Plus personne ne pense une seconde que Jean-Marie Le Pen s'exprime au nom du Front national puisqu'il a dit lui même qu'il souhaitait la défaite du Front national et qu'il répudiait sa propre fille, dont il souhaitait la défaite en 2017», a ajouté Florian Philippot.

Le responsable FN a également indiqué que depuis la suspension de Jean-Marie Le Pen, son parti n'avait eu «aucune démission de cadre, d'élus», qu'il y avait eu «une très forte poussée des adhésions en juin». «Il y a unanimité derrière Marine Le Pen», a-t-il ajouté.

Propos intolérables

De la part de Jean-Marie Le Pen, «il y a eu des propos inadmissibles sur Pétain, les chambres à gaz, la démocratie qui était attaquée. (C'étaient) des choses absolument pas tolérables.

Jean-Marie Le Pen a pris ses responsabilités. La justice a voulu se mêler de ça, c'est tout à fait procédurier» alors qu'au FN, «nous sommes dans la politique».

(afp/nxp)

Créé: 02.07.2015, 15h02

«Président à vie»

Jean-Marie Le Pen a affirmé sur RTL qu'il était «président d'honneur à vie» du parti, considérant que la justice avait «réglé tout cela» et que c'était «très clair».

Il a argué que «le questionnement du prochain congrès va peut-être supprimer la présidence d'honneur dans le futur, mais il ne peut pas la supprimer dans le passé». «J'ai été élu président d'honneur par le congrès et je le reste à vie», a-t-il insisté.

Interrogé sur la déclaration de sa fille Marine Le Pen, présidente du FN, selon laquelle cette décision de justice «ne change rien», M. Le Pen a répliqué que si c'était le cas, «Marine Le Pen n'aurait pas pris la peine de répondre».

«Quelque chose me gêne dans tout cela, c'est qu'au moment où le pays s'enfonce dans des difficultés innommables, la principale organisation nationale qu'est le Front national se consacre exclusivement depuis quatre mois à des problèmes internes et à la volonté de supprimer la présidence d'honneur de Jean-Marie Le Pen», a-t-il ajouté.

Articles en relation

Jean-Marie Le Pen conteste en justice sa suspension du FN

Dissensions Jean-Marie Le Pen a annoncé mardi avoir assigné le Front national devant le tribunal de Nanterre pour «contester son exclusion» de ce parti, qu'il a cofondé en 1972. Plus...

Marine Le Pen s'en prend à un journaliste sur Twitter

France Un journaliste de BFM TV a été la cible d'un tweet de Marine Le Pen, qui juge son travail «honteux». La chaîne l'a défendu. Plus...

Jean-Marie Le Pen: «Marine, parlons-nous»

Front National Le président d'honneur du Front national, suspendu en tant qu'adhérent, a affirmé vouloir «calmer le jeu». Plus...

La justice se prononcera sur la suspension de Le Pen le 2 juillet

France Saisi par l'ancien leader du Front national, le tribunal de grande instance de Nanterre a mis sa décision en délibéré au 2 juillet. Jean-Marie Le Pen saura alors si sa suspension du parti est effective. Plus...

Marine Le Pen est candidate aux élections régionales

France Marine Le Pen a tranché, mettant fin à un long suspense: elle sera bien tête de liste aux régionales dans la future région Nord-Pas-de-Calais/Picardie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.