Kiev met en garde contre une «escalade dangereuse»

Crise en UkraineLe président ukrainien s'inquiète du regain de violence dans l'est et a demandé une réunion avec Paris, Berlin et Moscou.

Petro Porochenko s'inquiète de l'escalade des violences dans l'est.

Petro Porochenko s'inquiète de l'escalade des violences dans l'est. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Petro Porochenko a demandé ce lundi 10 août des consultations d'urgence avec Paris, Berlin et Moscou. Le président ukrainien s'inquiète de l'escalade «dangereuse» des violences dans l'est séparatiste prorusse après des combats féroces impliquant des chars et de l'artillerie.

L'armée ukrainienne a affirmé lundi avoir repoussé une offensive rebelle impliquant quelque 200 hommes appuyés par une dizaine de chars près de Starognativka. La ville est située à mi-chemin entre le bastion séparatiste de Donetsk et le port de Marioupol, dernière grande ville dans la zone du conflit sous contrôle des autorités ukrainiennes.

Intensité inédite

L'armée a riposté en faisant donner l'artillerie et «a pris des hauteurs stratégiques qui étaient sous contrôle rebelle», a indiqué le ministère de la Défense. Le porte-parole de l'armée ukrainienne Andriï Lyssenko a parallèlement fait état d'une intensité inédite de tirs rebelles contre les positions ukrainiennes au cours des dernières 24 heures.

Fait rarissime depuis la trêve instaurée dans le cadre de ces accords signés grâce à la médiation franco-allemande et en présence du président russe Vladimir Poutine, la bataille de Starognativka a poussé le président Porochenko à convoquer son ministre de la Défense et le chef de l'état-major ainsi que le secrétaire du Conseil de sécurité nationale et de Défense pour faire le point de la situation.

Escalade dans le Donbass

Le chef de l'Etat a chargé dans la foulée son ministre des Affaires étrangères Pavlo Klimkine de «mener des consultations d'urgence» avec les pays du format «Normandie» (Russie, France, Allemagne et Ukraine).

Les diplomates sont chargés d'informer les médiateurs des accords de Minsk ainsi que l'OSCE et l'OTAN d'«une escalade dans le Donbass et (de) la menace pour le processus de paix», a indiqué le ministère ukrainien des Affaires étrangères dans un communiqué.

Ces combats interviennent 24 heures après un incendie criminel sur le parking d'un hôtel de Donetsk où sont basés les observateurs de l'OSCE qui surveillent le conflit sur le terrain. Plusieurs de leurs véhicules blindés ont été détruits.

Préparatifs?

Le secrétaire du conseil ukrainien de sécurité nationale et de défense Olexandre Tourtchinov a pour sa part estimé lundi que les rebelles concentraient leurs forces «pour percer la défense» ukrainienne. «Les provocations contre la mission de l'OSCE étaient un élément des préparatifs de l'offensive contre nos positions», a-t-il assuré.

L'est de l'Ukraine connaît un regain de violences meurtrières ces dernières semaines. Un soldat et un civil ont été tués au cours des dernières 24 heures, selon des bilans séparés fournis par les autorités de Kiev et par les séparatistes.

(ats/nxp)

Créé: 10.08.2015, 16h16

Galerie photo

L'Ukraine entre guerre civile et diplomatie

L'Ukraine entre guerre civile et diplomatie Un nouvel accord a été signé sur l'Ukraine le 12 février 2015. Le cessez-le-feu conclu va-t-il tenir?

Articles en relation

Quatre voitures de l'OSCE détruites à Donetsk

Guerre en Ukraine Quatre voitures blindées de l'OSCE ont été brûlées et détruites à Donetsk, fief des séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine. L'organisation dénonce un «incendie criminel». Plus...

Paris et Moscou sabordent la vente des Mistral

Armement La France et la Russie scellent le sort des navires de guerre dont la livraison était bloquée pour cause de crise en Ukraine. Plus...

En Ukraine, la guerre a aussi tué le tourisme

Crise ukrainienne Les touristes ukrainiens ont déserté les plages de sable des bords de la mer d'Azov. En cause: le conflit entre les pro-russes et l'armée ukrainienne. Plus...

Vol MH17 abattu: la Russie ne veut pas de tribunal

Crash en Ukraine La Russie s'oppose à la création d'un tribunal international pour juger les responsables du crash du Boeing malaisien et propose un contre-projet de résolution à l'ONU. Plus...

Onze morts en 24 heures dans l'est de l'Ukraine

Conflit en Ukraine De nouvelles personnes ont été tuées dans l'Est de l'Ukraine à la suite de bombardements intenses. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.