Passer au contenu principal

Le M5S et la Ligue essaient de s'entendre

Les deux partis envisagent la possibilité de choisir une personnalité indépendante à leur formation pour le poste de président du Conseil.

Matteo Salvini est le président de la Ligue, formation d'extrême droite.
Matteo Salvini est le président de la Ligue, formation d'extrême droite.
Keystone

Le futur président du Conseil italien pourrait être une personnalité indépendante n'appartenant ni au Mouvement 5 Etoiles (M5S) de Luigi Di Maio ni à la Ligue de Matteo Salvini, a déclaré vendredi Vincenzo Spadafora, un des principaux cadres du M5S. Tous deux ont fait état de progrès en vue de former un gouvernement de coalition.

«Une des hypothèses est de choisir une tierce personne à la forte notoriété qui aurait la confiance des citoyens italiens et des partenaires internationaux de l'Italie», explique Vincenzo Spadafora dans une interview accordée au Corriere della Sera.

Dimanche comme date butoir

Le mouvement anti-système M5S de Luigi Di Maio et la Ligue, formation d'extrême droite de Matteo Salvini, ont fait état ces dernières heures de progrès en vue de former un gouvernement de coalition.

Le président de la République, Sergio Mattarella, leur a donné jusqu'à dimanche pour dire s'ils sont en mesure ou non de le faire. Si tout se passe bien, ajoute Spadafora, le futur cabinet pourrait être investi dans le courant de la semaine prochaine.

L'Italie se cherche depuis bientôt dix semaines une majorité viable, les élections législatives du 4 mars n'ayant produit aucune majorité au Parlement.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.