Passer au contenu principal

Macron lance une réforme du chômage à hauts risques

Les syndicats dénoncent la brutalité du projet gouvernemental. Mais ils concèdent qu’il faut un changement.

Le président français, Emmanuel Macron,et son premier ministre, Édouard Philippe,sont sereins: la réforme de la loi sur le chômage se fera par décrets. Pas besoin de passer devant le parlement.
Le président français, Emmanuel Macron,et son premier ministre, Édouard Philippe,sont sereins: la réforme de la loi sur le chômage se fera par décrets. Pas besoin de passer devant le parlement.
GETTY IMAGES

Il n’y a plus d’unité syndicale en France et, désormais, les grandes et spectaculaires manifestations unitaires appartiennent au passé. Même quand ils sont unanimes à protester contre une réforme, comme celle de l’assurance chômage que le gouvernement a présentée la semaine dernière, les syndicats manifestent de manière séparée: d’un côté les «réformistes» autour de la CFDT, de l’autre les «jusqu’au-boutistes» autour de la CGT.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.