Manifs «anticapitalistes» dans plusieurs villes

Présidentielle françaiseÀ Paris, Nantes, Lyon ou encore Caen, des rassemblements ont eu lieu suite à l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence.

Environ 450 personnes ont manifesté dimanche à Nantes suite à l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence. (Dimanche 7 mai 2017)

Environ 450 personnes ont manifesté dimanche à Nantes suite à l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence. (Dimanche 7 mai 2017) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plusieurs manifestations «anticapitalistes» ont eu lieu dimanche soir notamment à Paris et Nantes dans la foulée de l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République. Elles ont été émaillées de quelques incidents.

A Nantes, environ 450 personnes selon la préfecture, se sont rassemblées derrière une banderole «Soyons ingouvernables» et aux cris de «Macron démission» ou «Macron dégage, résistance et sabotage», a constaté un photographe de l'AFP.

Les forces de l'ordre ont essuyé des jets de projectiles et répliqué en faisant usage de gaz lacrymogènes, comme en fin du défilé pour disperser plusieurs groupes. Cinq personnes ont été interpellées, selon une source policière.

Un fonctionnaire a été blessé à la main par un jet de canette, selon la préfecture. Une photographe indépendante a également été blessée par l'éclat d'une grenade désencerclante et a été prise en charge par les pompiers, selon un journaliste de l'AFP.

Plusieurs interpellations

A Paris, plus de 300 manifestants se sont rassemblés dans le quartier populaire de Ménilmontant (nord-est). Aux cris de «Tout le monde déteste la police», de jeunes hommes pour la plupart, vêtus de noir, cagoulés ou bas du visage dissimulé, ont jeté quelques projectiles. Les policiers ont répliqué par du gaz lacrymogène et les ont rapidement encerclés. La police a procédé à plusieurs interpellations, selon une source policière.

Les forces de l'ordre s'apprêtaient à procéder à des contrôles, notamment pour vérifier si certains font partie des 69 personnes visées par un arrêté d'interdiction de séjour pris par le préfet de police, selon la préfecture de police.

Le soir du premier tour à Paris, une manifestation de centaines d'«antifascistes» avait été émaillée de heurts avec la police. Six policiers et trois manifestants avaient été blessés et 143 personnes interpellées.

Pour le second tour, la préfecture de police de Paris avait mobilisé dimanche «un dispositif de sécurisation renforcée», avec des «unités de forces mobiles pré-positionnées».

Pour un «troisième tour social»

A Lyon, environ 300 personnes se sont rassemblées dès l'annonce des résultats pour un «troisième tour social». «Antifascistes et anticapitalistes», «face à Macron et au capital, lutte sociale», «on prend les mêmes et on recommence, foutage de gueule» pouvait-on lire sur les pancartes devant l'Hôtel de Ville.

«Macron démission», «Ni Le Pen, ni Macron», scandaient les manifestants, sans incident notable avec les CRS qui bloquaient l'accès à toutes les rues adjacentes.

A Caen, une centaine de personnes ont défilé avec pour slogan «ni Le Pen ni Macron», et 80 à Caen, sans incident, de sources policières. A Tours, une centaine de personnes a manifesté sans incidents dans le centre-ville au cri de «Ni Le Pen, ni Macron» ou «anti-anticapitalistes», selon un journaliste de l'AFP. (ats/nxp)

Créé: 07.05.2017, 23h28

Galerie photo

Revivez la présidentielle française: Macron élu président face à Marine Le Pen

Revivez la présidentielle française: Macron élu président face à Marine Le Pen Le candidat centriste a été élu président de la République française face à la candidate d'extrême droite.

Articles en relation

Macron appelle à une «majorité de changement»

Présidentielle française À l'approche des législatives, le nouveau président français a assuré ne vouloir céder ni «la peur» ni «à la division». Plus...

Trump et Clinton saluent la victoire de Macron

Présidentielle française D'un bout à l'autre de la planète, les dirigeants des grandes puissances ont réagi à l'élection du président français. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...