Marine Le Pen attaquée sur le front économique

FranceLe «patron des patrons» Pierre Gattaz réduit en miettes son programme. Vive polémique entre la frontiste et «La Voix du Nord».

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Marine Le Pen est en passe d’emporter la troisième région de France, Nord-Pas-de-Calais-Picardie, née des fusions décidées par la réforme territoriale. La présidente du Front national (FN) est en tête des intentions de vote – au premier comme au second tour – pour les élections régionales des 6 et 13 décembre.

Aussi les contre-offensives s’organisent-elles, à droite comme à gauche, pour éviter que ce vaste territoire de six millions d’habitants ne tombe dans les mains de l’extrême droite. Le président du Medef – la fédération syndicale des patrons français –, Pierre Gattaz, a réduit en miettes le programme économique du Front national dans une interview qu’il a accordée, hier, au Parisien: «Ce n’est pas un programme économique responsable. Il n’est tourné ni vers l’avenir ni vers la compétitivité […] Quand je vois celui du FN qui ressemble à celui de l’extrême gauche, je ne suis pas d’accord […] Mélenchon-Le Pen, même combat!»

Incohérence dénoncée

Le journal numérique Médiapart a décortiqué la totalité du programme frontiste en présentant sa contre-argumentation: «Ne pas chercher de cohérence idéologique dans le programme économique du FN. Il n’y en a aucune. Ce programme est une sorte de monstre à plusieurs têtes, alliant […] références de gauche, rengaines économiques portées par une partie de la droite et l’extrême droite […], le tout nappé de la sacro-sainte préférence nationale (rebaptisée priorité nationale).»

Marine Le Pen doit aussi subir de rudes attaques sur le plan médiatique au sein même du territoire picardo-nordiste qu’elle convoite. Le plus important quotidien de la région, La Voix du Nord, livre contre Marine Le Pen une offensive d’une vigueur inhabituelle dans la presse régionale française.

Editorial cinglant

L’éditorial du journal, paru lundi sous la plume du directeur de sa rédaction Jean-Michel Bretonnier, accuse le Front national de duplicité: «Il s’inscrit dans le jeu démocratique sans renoncer à sa radicalité; il adopte une posture «anti-établissement» en profitant du système. Son origine, ses obsessions, ses dérapages le placent dans les marges du pouvoir dont il aura forcé les portes à la faveur d’un mode de scrutin si particulier. Si rien ne l’empêche.»

"Tract socialiste"

Marine Le Pen a vigoureusement contre-attaqué en qualifiant La Voix du Nord de «tract socialiste» et en l’accusant de toucher «9 millions d’euros de subvention» de la part «du Conseil régional socialiste». Elle promet de supprimer cette manne sitôt parvenue à la tête du nouveau conseil.

Mais la patronne frontiste a démontré à cette occasion qu’elle éprouve décidément bien de la peine à se mouvoir dans l’économie: le quotidien ne perçoit aucune subvention directe. Le groupe de presse dont il fait partie détient une participation dans la télévision locale et, à ce titre, ne dispose que d’un accord de coproduction avec le Conseil régional.

Créé: 01.12.2015, 23h00

Articles en relation

Marine sur toutes les lèvres

Reportage Dans le Nord et en Picardie, attentats et crise migratoire ont renforcé l’électorat FN. Plus...

Marine Le Pen veut un audit des postes des «fichés S»

Attentats de Paris Marine Le Pen réclame un «audit national des postes occupés par les personnes fichées S». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.