Marine Le Pen, l'héritière à l'heure du test

Présidentielle françaiseFille du patriarche réprouvé de l'extrême droite française, Marine Le Pen a voué sa carrière à la politique avec l'ambition proclamée d'entrer à l'Elysée.

Marine Le Pen.

Marine Le Pen. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour réussir là où son père a échoué pendant 40 ans, l'eurodéputée a remanié le Front national à sa convenance, quitte à susciter une violente crise politico-familiale.

Le succès ou non de cette stratégie, mise en musique depuis son intronisation à la tête du FN, en 2011, pourra se mesurer à l'ampleur de son résultat lors de la présidentielle à venir, cinq ans après le tour de chauffe de 2012.

«Plafond de verre»

Ou elle bouscule les hiérarchies habituelles, ou elle ne parvient pas à grossir significativement les scores de l'extrême droite et démontre à ses dépens la solidité du «plafond de verre» auquel son parti continuerait à se heurter.

Le premier tour, dimanche, relève donc du test pour la «fille de», élevée dans le sud de Paris puis dans le parc de Montretout (Hauts-de-Seine), toujours à l'ombre de Jean-Marie Le Pen, dont elle a hérité l'aplomb et l'art de tenir un auditoire en haleine.

L'héritière la plus douée

Des trois filles, c'est elle, la benjamine, l'avocate de formation, qui s'impose comme la dépositaire de la marque «Le Pen», celle qui ne tremble pas au moment de la partition du FN, en 1998-1999, entre légitimistes et dissidents pro-Bruno Mégret.

Marine Le Pen entame en 1993, à 24 ans, son cursus en politique par une candidature aux législatives à Paris, avant Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), entre au service juridique du parti en 1998 et met fin la même année à sa brève carrière au barreau.

Vice-présidente du FN en 2003

La campagne présidentielle de 2002 lui offre l'occasion de prendre la lumière et de roder sa verve, plus efficace que le ton parfois cérémonieux de Bruno Gollnisch, apparatchik déjà quinquagénaire et jusque-là successeur désigné.

Il faut voir sa jubilation, le 21 avril 2002, lorsqu'elle apprend la qualification de son père pour le second tour, un événement inouï à l'échelle de la Ve République.

Elle prend dès cet instant une place grandissante au sein du FN, en devient vice-présidente en 2003 puis présidente en 2011, en battant largement Bruno Gollnisch à l'occasion d'un scrutin interne.

Atours de la respectabilité

Elle portera son parti tout en haut, se jure-t-elle alors. Pour y parvenir, elle reprend à son compte une tactique éprouvée dans l'histoire du FN, consistant à lui donner autant que possible les atours de la respectabilité et du sérieux.

A quelques exceptions près, elle remise le glossaire encombrant de la France de Vichy, mise sur les scrutins locaux pour se constituer un réseau d'élus et promeut autour d'elle un carré de fidèles, comme Florian Philippot.

Marine Le Pen police par ailleurs son image, jouant sur sa singularité de femme et de mère en politique.

Exclusion de Jean-Marie Le Pen

En 2015, elle finit par exclure Jean-Marie Le Pen, qui n'a jamais renié ses déclarations sur l'usage des chambres à gaz, «point de détail» de l'histoire de la Deuxième Guerre mondiale selon lui, et continue à tenir des propos incompatibles avec un parti en quête de «dédiabolisation».

La rupture prend les proportions d'une tragédie classique. Le co-fondateur du FN taxe sa fille de «félonie» après sa suspension du bureau exécutif.

Aggiornamento ou simple ravalement de façade, la stratégie de Marine Le Pen porte ses fruits dès 2012: 17,90% au premier tour de la présidentielle, près de 25% des voix aux européennes de 2014, quasiment 28% aux régionales de 2015.

Révélations

Les enquêtes d'opinion réalisées avant le premier tour de dimanche confirment pour l'heure cette tendance : avec près d'un quart des intentions de vote, la voilà désormais en bonne place pour jouer le deuxième tour, sans que cette perspective ne suscite d'émotion similaire à celle soulevée en 2002.

Son rêve d'une campagne sans heurt s'est cependant déchiré ces dernières semaines, au fil des révélations dans la presse.

Même si elles n'ont eu apparemment aucun effet sur la courbe des sondages, plusieurs affaires ont mis en lumière les procédés du FN, soupçonné notamment d'avoir rémunéré certains de ses collaborateurs avec des fonds du Parlement européen.

Ce dossier place Marine Le Pen sous la menace d'une mise en examen, qui ne peut cependant être prononcée dans la mesure où elle refuse de se rendre aux convocations des enquêteurs le temps de la campagne.

Vél d'Hiv

La cheffe du FN a aussi réveillé le souvenir de son père en déniant toute responsabilité de la France dans la rafle du Vél d'Hiv, déclenchant aussitôt une pluie de critiques. Cette controverse est venue rappeler que la mue n'était pas accomplie pour elle. (ats/nxp)

Créé: 22.04.2017, 15h36

Galerie photo

La campagne présidentielle française 2017

La campagne présidentielle française 2017 Des primaires à l'élection présidentielle: la campagne est marquée par de nombreux soubresauts.

Articles en relation

Marine Le Pen, le FN dans les veines

Portrait Voir la présidente du Front national au deuxième tour n'est pas exclu, selon certains analystes politiques. Portrait de celle qui pourrait être «le troisième homme». Plus...

Quatre candidats sont au coude à coude

Présidentielle française Emmanuel Macron, Marine Le Pen, Francois Fillon et Jean-Luc Mélenchon sont tous dans la marge d'erreur des sondages. Plus...

«Si Marine Le Pen est élue, le franc va s’apprécier»

France Les marchés et la BNS observent de près la manière dont se déroulent les élections en France. Plus...

Marine Le Pen, cible de ses concurrents

Débat présidentiel Les cinq candidats principaux se sont affrontés lundi soir, sur les écrans, sur les questions de sécurité, de migration et de laïcité. Plus...

Et maintenant le patrimoine des Le Pen...

France Selon «Le Monde», Marine Le Pen et son père auraient sous-évalué leurs biens immobiliers de près de... 60%! Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.