Pourquoi Marine Le Pen peut encore y croire

Présidentielle françaiseLe ralliement de nombreuses figures de la droite à Macron ne doit pas faire illusion. Et le FN compte attirer des voix de gauche.

Marine Le Pen a récolté 7,6 millions de voix.

Marine Le Pen a récolté 7,6 millions de voix. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Tout à l’éblouissement de la première place conquise dimanche par Emmanuel Macron, les médias n’ont pas accordé une grande attention au score réalisé par Marine Le Pen. Or, il est impressionnant. Parvenue à la deuxième place avec 7,6 millions de voix, elle n’est guère éloignée du leader d’En Marche! (8,4 millions de suffrages). Depuis qu’elle occupe la tête du Front national, ses résultats et ceux de son parti ne cessent de progresser.

Emmanuel Macron a reçu le soutien de la plupart des dirigeants du centre UDI et de la droite (Les Républicains, LR), en plus de ce qu’il reste des socialistes. Dès lors, la dynamique semble bien enclenchée de son côté. Mais ce soutien des principaux dirigeants de la droite ne saurait faire illusion. Le temps des consignes de vote suivies fidèlement par les électeurs est révolu. Ceux-ci sont devenus des consommateurs qui choisissent ici ou là, moins en fonction d’une figure tutélaire que d’influences diverses, souvent soufflées par les réseaux sociaux.

Un vote camouflé?

De plus, à y regarder de près, le soutien de la droite à Macron n’est pas unanime. Il y a les enthousiastes, comme Jean-Pierre Raffarin et Alain Juppé qui, de toute façon, se situaient plus près de Macron que de «leur» candidat François Fillon; sans oublier Christian Estrosi («Pas une voix ne doit faire défaut à Emmanuel Macron!») qui, lui, a besoin des «macroniens» pour s’opposer au puissant Front national dans sa ville de Nice. Il y a les discrets, comme François Baroin, Valérie Pécresse et Nathalie Kosciusko-Morizet, qui voteront Macron au second tour mais sans battre tambour. Il y a ceux qui rejettent le bulletin Macron sans pour autant soutenir explicitement Marine Le Pen, comme Laurent Wauquiez, vice-président du parti LR, Nadine Morano et les catholiques conservateurs de Sens Commun, soutiens actifs de Fillon. Difficiles à suivre, d’autant plus qu’ils ne demandent pas à leurs partisans de s’abstenir. Vote blanc? Peut-être. Vote Marine Le Pen camouflé? C’est probable. Dans cette mouvance catholique conservatrice, Christine Boutin se déclare prête à soutenir Marine Le Pen. Si François Fillon a clairement demandé à ses électeurs de voter Emmanuel Macron, il n’est pas du tout certain qu’il soit suivi. Lors de la manif en sa faveur tenue au Trocadéro, de nombreux fillonistes nous avaient déclaré choisir Marine Le Pen plutôt que le leader d’En Marche!.

L'effet «macronphobe»

La présidente du Front national peut aussi récupérer une grande partie des voix qui se sont portées sur le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan, lequel a réalisé un excellent score (1,7 million de voix). D’ailleurs, sans lui, François Fillon passait en tête devant Emmanuel Macron et Marine Le Pen était privée de second tour! Si Dupont-Aignan n’a pas donné de consigne de vote, pour l’instant, ses partisans ne cachent pas leur virulente «macronphobie» alors qu’ils partagent avec la patronne des frontistes la même vision antieuropéenne.

Enfin, la candidate du Front national lorgne aussi vers la gauche et les électeurs de Jean-Luc Mélenchon. Deux proches de Marine Le Pen, Florian Philippot et Louis Aliot, ont clairement dragué cet électorat lors d’interventions publiques. Leur tâche est facilitée par Mélenchon, qui ne donne aucune consigne de vote. Une partie de ses électeurs (6,9 millions) risque donc de se reporter sur un vote frontiste au second tour, par détestation du «social-traître» Macron. Si l’on met ensemble tous ces paramètres, une élection de Marine Le Pen ne relève pas de la mission impossible.

Créé: 24.04.2017, 21h51

Articles en relation

Présidentielle: Les 10 leçons d’un scrutin exceptionnel

France Dimanche, Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont remporté le 1er tour de l'élection présidentielle française, mettant en déroute les partis traditionnels. Plus...

Le FN entre espoir et résignation

Présidentielle française A Hénin-Beaumont, les supporters du Front national savent qu'il y aura entente «pour avoir la peau de Marine Le Pen». Plus...

Macron grand vainqueur du 1er tour! Le Pen deuxième et Fillon éliminé

Présidentielle française Emmanuel Macron pointe en tête avec 23,5%. Il est suivi par Marine Le Pen à 22% et François Fillon à 20%. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...