Mario Draghi fait monter la pression sur la Grèce

Banque MondialeLe président de la Banque centrale européenne (BCE) s'exprimait à l'occasion des réunions semi-annuelles du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale.

Le chef de la BCE a demandé des réformes «chiffrées» et a exigé que le gouvernement grec soit attentif à «l'impact budgétaire» de ses propositions.

Le chef de la BCE a demandé des réformes «chiffrées» et a exigé que le gouvernement grec soit attentif à «l'impact budgétaire» de ses propositions. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président de la BCE Mario Draghi a assuré samedi que la réponse à la crise en Grèce était «dans les mains du gouvernement grec». Il a ajouté qu'«il faut beaucoup plus de travail et c'est urgent».

«Nous voulons tous que la Grèce réussisse» à sortir de la crise, a-t-il dit à Washington. Le président de la Banque centrale européenne (BCE) s'exprimait à l'occasion des réunions semi-annuelles du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale.

«Rétablir le dialogue»

Elles ont été l'occasion pour plusieurs responsables financiers de haut vol de faire monter la pression sur Athènes, en réclamant des réformes, et en relativisant l'impact économique qu'aurait une détérioration de la situation.

M. Draghi a estimé qu'il fallait «rétablir le dialogue», alors que les créanciers internationaux attendent de la Grèce une liste de réformes, avant de délivrer au pays une aide de 7,2 milliards d'euros dont il a cruellement besoin.

Ciblée par plusieurs Etats

Le chef de la BCE a également demandé des réformes «chiffrées» et a exigé que le gouvernement de la gauche radicale Syriza soit attentif à «l'impact budgétaire» de ses propositions.

Refusant de spéculer sur un défaut de paiement de la Grèce, synonyme presque certain de sortie de l'euro, M. Draghi a toutefois estimé que la zone euro s'était dotée d'instruments face au risque de contagion, qui «seraient utilisés en cas d'escalade de la crise».

Avant lui, les Etats-Unis, l'Allemagne et la France avaient déploré les trop maigres progrès dans les discussions autour des réformes en Grèce. (smk/ats/nxp)

Créé: 18.04.2015, 20h30

Articles en relation

La Suisse donne 15 millions pour les pays en développement

Banque Mondiale Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann a signé à Washington un accord en marge de la réunion de Printemps de cet établissement financier et du Fonds monétaire international (FMI). Plus...

Bien qu'en quête de financement, la Grèce rembourse le FMI

Crise la dette Après plusieurs jours de suspense, la Grèce a honoré jeudi son versement d'avril au FMI, mais l'incertitude perdure sur sa capacité à payer ses dettes à partir du mois prochain. Plus...

La Grèce s'engage à honorer ses obligations

Dette grecque La Grèce s'est engagée à verser les quelque 460 millions d'euros dus au FMI le 9 avril. C'est ce qu'a affirmé Christine Lagarde à l'issue d'une rencontre à Washington avec le ministre grec des Finances Yanis Varoufakis. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.