Passer au contenu principal

Marioupol ou le contrôle du pétrole en mer d’Azov

Les combats se poursuivent près du port stratégique. Beaucoup craignent les ambitions du Kremlin en mer Noire.

Marioupol, la grande ville sur les bords de la mer d’Azov, sera-t-elle la prochaine cible des rebelles prorusses? Beaucoup en Ukraine le craignent. Car les attaques des forces séparatistes se poursuivaient hier près du port stratégique malgré l’accord de Minsk du 12 février prévoyant un cessez-le-feu dans le Donbass et la création d’une zone tampon entre l’armée et les insurgés. Faut-il y voir les prémices d’une grande offensive pour créer un «pont terrestre» vers la Crimée annexée en mars dernier? Pour certains, il s’agirait carrément de contrôler totalement la mer d’Azov et ses vastes gisements d’hydrocarbures.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.