Merkel promet d'aller au bout de son mandat

AllemagneLa chancelière allemande, qui doit faire face à un début de fronde au sein de son parti, a promis d'aller au terme de son prochain mandat de 4 ans.

Angela Merkel s'exprimait à la chaîne de télévision publique ZDF.

Angela Merkel s'exprimait à la chaîne de télévision publique ZDF. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Angela Merkel a affirmé dimanche soir son intention d'aller au terme de son prochain mandat de chancelière de quatre ans, malgré les critiques croissantes dont elle fait l'objet au sein de son parti conservateur.

«Je fais partie des gens qui respectent la parole donnée», a-t-elle déclaré dans une interview à la chaîne de télévision publique ZDF, au moment où plusieurs responsables de son camp démocrate-chrétien l'invitent à préparer sa succession. «Je me suis engagée auprès de la population pour quatre ans» à la chancellerie allemande et entend «naturellement» respecter cela, a-t-elle déclaré.

Face aux signes d'usure du pouvoir après 12 ans à la tête du gouvernement et aux critiques ouvertes à son égard, Angela Merkel a réfuté l'idée selon laquelle son pouvoir serait en train de s'éroder. «Non, ce n'est pas mon impression», a-t-elle dit, tout en reconnaissant que son parti démocrate-chrétien, la CDU, «se pose des questions après douze ans passés à la chancellerie».

Début de fronde

Angela Merkel doit faire face à un début de fronde dans son mouvement depuis l'alliance qu'elle a scellée mercredi avec le parti social-démocrate (SPD) pour pouvoir gouverner quatre ans de plus. Ses troupes lui reprochent d'avoir fait trop de concessions au centre-gauche. Pour conclure un accord de coalition, la chancelière a dû notamment accepter de céder le ministère des Finances au SPD, ce qui ne passe pas à la CDU.

Le renoncement au ministère des Finances, tenu pendant huit ans par le très orthodoxe conservateur Wolfgang Schäuble, est «douloureux» mais «à mes yeux acceptable», a souligné Angela Merkel.

Ce n'est pas l'avis d'un grand nombre d'élus de son mouvement. Wolfgang Bosbach, une des figures de la CDU, a dénoncé «la concession de trop», dans le quotidien Bild. L'accord de coalition avec le SPD doit encore être encore validé par un congrès de la CDU le 26 février, qui s'annonce plus houleux que prévu, et surtout par les militants sociaux-démocrates, appelés à se prononcer par un référendum interne à l'issue incertaine.

La reconduction de cette coalition est une solution par défaut. Elle découle des élections législatives de septembre, marquées par un repli des partis traditionnels et la percée de l'extrême droite, qui ont compliqué la formation de majorités.

Une première tentative d'alliance d'Angela Merkel avec les Libéraux et les écologistes avait échoué en novembre. Il ne lui restait plus que le SPD pour disposer d'une majorité. (afp/nxp)

Créé: 11.02.2018, 18h51

Articles en relation

Angela Merkel aurait «vendu son âme»

Allemagne La nouvelle coalition gouvernementale passe mal chez de nombreux conservateurs pour lesquels trop de concessions ont été faites. Plus...

Les choix d'Angela Merkel fâchent l'ex-RDA

Allemagne La chancelière ne prévoit dans son prochain gouvernement aucune personnalité venant de son Allemagne de l'Est natale. C'est un tollé de plus. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.