L'attaque du Musée Juif qualifiée de «terroriste»

BruxellesLa justice belge a qualifié lundi d'acte «terroriste» la tuerie commise samedi au Musée Juif, qui a fait quatre morts, dont un couple d'Israéliens.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'attaque du Musée Juif de Bruxelles, qui a fait quatre morts, a été qualifiée lundi d'acte «terroriste» par la justice belge.

"Le juge, qui avait au départ été saisi pour assassinats (...) a maintenant été saisi de façon complémentaire d'assassinats terroristes", a déclaré au cours d'un point de presse la porte-parole du parquet fédéral, Wenke Roggen.

Confiée dans un premier temps au parquet de Bruxelles, qui avait ouvert une instruction pour "assassinats", l'affaire a été reprise lundi par le "parquet fédéral", compétent pour les faits de terrorisme et ceux ayant des ramifications internationales. Wenke Roggen a confirmé que la personnalité des victimes était "un élément qui est pris en compte". "On n'écarte en ce moment aucune piste", a-t-elle ajouté.

"Nous avons demandé à tous nos partenaires de nous fournir des informations", a-t-elle déclaré, interrogée sur une éventuelle collaboration des Israéliens à l'enquête.

Les images de vidéosurveillance, diffusées dimanche par la police dans le cadre d'un appel à témoins, montrent «un individu de sang-froid et bien déterminé dans ses actes», a relevé pour sa part une porte-parole du parquet de Bruxelles, Ine Van Wymersch.

On y voit un homme portant une casquette et des lunettes tirer vers la réception du musée, avec une arme automatique de type Kalachnikov, avant de s'enfuir. Décrit par la police comme «athlétique» et de corpulence moyenne, il est âgé d'une trentaine d'années, selon un témoin.

Comme Mohammed Merah

Le tabloïd belge Dernière Heure a fait monter la pression en affirmant lundi que le tueur portait une caméra à la bandoulière d'un de ses sacs pour filmer la tuerie, comme Mohammed Merah il y a deux ans dans le sud de la France.

Le Congrès juif européen avait aussi fait le parallèle avec la fusillade perpétrée par ce Franco-Algérien, qui avait tué quatre Juifs, dont trois enfants, et trois militaires.

Pour le pays, comme l'a souligné dimanche la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet, «la priorité des priorités» est de retrouver le tueur pour «l'empêcher de sévir».

Ne pas se laisser intimider

Les responsables de la communauté juive de Belgique - qui compte environ 40'000 personnes - ont manifesté leur volonté de ne pas se laisser intimider. Le musée du centre historique de Bruxelles doit rouvrir mardi et les écoles, synagogues, centres sociaux ou culturels continuent de fonctionner.

Mais l'inquiétude est vive, le drame de samedi ayant fait ressurgir le spectre d'une violence antisémite que le pays n'avait plus connue depuis les années 1980.

Selon une étude de l'Agence européenne des droits fondamentaux, 88% des Juifs de Belgique estiment que l'antisémitisme a augmenté dans leur environnement. «Il faut prendre le taureau par les cornes pour tout ce qui concerne l'incitation à la haine», a prôné lundi l'ambassadeur israélien en Belgique, Jacques Revah. (ats/nxp)

Créé: 26.05.2014, 16h13

Articles en relation

Le tueur du Musée Juif a-t-il filmé son crime?

Belgique L'homme qui a fait feu samedi au Musée Juif de Bruxelles, tuant quatre personnes, portait une caméra sur son torse, affirme un média belge. Plus...

Le jeune Belge blessé au Musée Juif à Bruxelles est décédé

Attentat antisémite Ce décès porte à quatre morts le bilan de l'attentat. Un couple de touristes Israéliens et une Française ont également été tués samedi. La police a diffusé des photos et videos de l'auteur de la fusillade. Plus...

La Belgique sous le choc après l'attaque d'un musée juif

Attentat Trois personnes ont été tuées et une autre grièvement blessée lors d'une fusillade qui s'est déroulée samedi à proximité du Musée Juif de Belgique à Bruxelles. Un suspect a été interpellé, il s'agit du chauffeur de la voiture. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...