Passer au contenu principal

«Nazis dehors», protestent des Allemands

Des centaines d'allemands sont descendus dans les rues dans plusieurs villes pour dire leur refus de la percée de l'AfD.

Le Bundestag allemand a élu mercredi Angela Merkel chancelière pour un quatrième mandat. La dirigeante conservatrice a obtenu 364 voix sur 688 votes valables à la chambre basse du parlement. (Mercredi 14 mars 2018)
Le Bundestag allemand a élu mercredi Angela Merkel chancelière pour un quatrième mandat. La dirigeante conservatrice a obtenu 364 voix sur 688 votes valables à la chambre basse du parlement. (Mercredi 14 mars 2018)
AFP
Le parti social-démocrate lance une campagne pour convaincre ses membres d'approuver un gouvernement avec Merkel. (Samedi 17 février 2018)
Le parti social-démocrate lance une campagne pour convaincre ses membres d'approuver un gouvernement avec Merkel. (Samedi 17 février 2018)
AFP
German Chancellor Angela Merkel, head of the Christian Democratic Party CDU, is greeted by her her challenger Martin Schulz, head of the Social Democratic Party SPD, prior to a TV talk of the party leaders in Berlin, Germany, Sunday, Sept. 24, 2017, after the German parliament elections. (AP Photo/Gero Breloer, pool)
German Chancellor Angela Merkel, head of the Christian Democratic Party CDU, is greeted by her her challenger Martin Schulz, head of the Social Democratic Party SPD, prior to a TV talk of the party leaders in Berlin, Germany, Sunday, Sept. 24, 2017, after the German parliament elections. (AP Photo/Gero Breloer, pool)
Keystone
1 / 63

Des centaines de personnes ont manifesté dimanche soir dans plusieurs villes d'Allemagne pour protester contre le parti de droite nationaliste AfD qui a enregistré une percée historique pour un tel mouvement aux élections législatives allemandes.

Peu après l'annonce des résultats provisoires, des manifestations spontanées devant les quartiers généraux de l'Alternative pour l'Allemagne (AfD) ont été organisées à Cologne où se sont rassemblées 400 personnes, Francfort, Munich et Berlin.

Dans la capitale allemande, un imposant cordon de police encadrait le rassemblement d'un peu moins d'un millier de manifestants réunis devant la salle louée par l'AfD pour sa soirée électorale à Alexanderplatz, en plein centre de Berlin.

Débordements à Berlin

Aux cris de «tout Berlin hait les nazis», «nazis dehors» ou encore «le racisme n'est pas une alternative», les manifestants, plutôt jeunes, ont laissé éclater leur colère.

La police berlinoise a annoncé sur Twitter deux arrestations suite à des débordements de manifestants contre les forces de l'ordre. «Il va falloir montrer que nous n'acceptons pas qu'un tel parti siège au Bundestag», a déclaré à l'AFP Mathias, un manifestant. Avec 13% des suffrages, ce qui lui laisse espérer près de 90 députés, ce parti anti-élite, anti-islam et anti-Europe s'est imposé dimanche comme la troisième force politique du pays.

Née en 2013, l'AfD est déjà présente dans treize des seize parlements régionaux allemands et au Parlement européen mais l'élection de députés AfD au Bundestag constitue un tournant dans l'histoire allemande d'après-guerre. Mais, ostracisé par tous les autres partis, elle n'a aucune chance de figurer au prochain gouvernement, sans doute dirigé une nouvelle fois par Angela Merkel.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.